Cet article date de plus de quatre ans.

Incidents à Bobigny : une fillette sauvée des flammes, des témoins contredisent la version initiale des autorités

Plusieurs témoins affirment que ce sont des jeunes qui ont porté secours à la fillette et non pas des policiers. Interrogé par "Libération", la préfecture de police se défend : "Nous n'avons pas écrit que les policiers avaient tout fait."

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un manifestant porte une pancarte à l'effigie de Théo, lors d'une manifestation à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 11 février 2017. (NNOMAN / ANADOLU AGENCY)

Vitres cassées, gaz lacrymogènes et un camion-régie de RTL incendié : de violents incidents ont éclaté, samedi 11 février, à Bobigny (Seine-Saint-Denis) lors d'un rassemblement de quelque 2 000 personnes réclamant "justice pour Théo", victime d'un viol présumé lors d'une interpellation brutale.

Dans un communiqué diffusé dans la soirée, la préfecture de police informe que des policiers ont dû intervenir pour "porter secours à une jeune enfant se trouvant dans un véhicule en feu", une version démentie par plusieurs témoins. Dimanche, matin, la préfecture de police a fini par apporter une version différente sur son compte Twitter.

Un manifestant affirme avoir secouru la fillette

Interrogé par le Bondy Blog, un jeune de 16 ans présent lors de la manifestation raconte comment il a sorti la jeune fille du véhicule. "Il était environ 17h45. La manifestation commençait à partir en vrille", décrit-il. "Des jeunes commençaient à aller sur la route, à chercher l’affrontement. Certains d’entre eux se sont mis à incendier une poubelle. Puis quelques secondes plus tard, une voiture, une petite citadine grise, est arrivée."

La voiture s'est alors retrouvée bloquée au milieu d'un groupe de manifestants. Des individus ont mis le feu à une poubelle juste devant le véhicule : "La poubelle, elle, s’enflammait de plus en plus. La mère a sorti de sa voiture son petit garçon qui devait avoir deux ans maximum, et dans la précipitation, elle a oublié sa fille."

Le jeune homme a alors sorti la petite fille de la voiture. Il demande à des policiers de l'aider, mais n'obtient pas de réponse. "On a été obligé de forcer 4-5 fois", avant qu'un gendarme et "deux hommes" prennent en charge la fillette, dit-il.

J’ai sorti cette petite de la voiture mais je ne suis pas un héros, je veux juste rétablir la vérité et la justice. Il n’y avait aucun policier lorsque j’ai sorti la petite fille de la voiture.

Un manifestant de 16 ans

au Bondy Blog

"Sauvée par des jeunes issus de nos quartiers"

D'autres témoins, comme Hamid Messouadène, explique avoir été sur place avec Madjid Messaoudène, conseiller municipal à Saint-Denis. "La seule fillette que j'ai vu dans une voiture, qui ne brûlait pas d'ailleurs, a juste pris un peu de fumée via une poubelle, en feu, à côté. Et elle a été sauvée par des jeunes issus de nos quartiers", écrit-il sur son compte Facebook.

Une journaliste de BFMTV évoque aussi deux témoins ayant vu des jeunes porter secours à l'enfant, puis l'avoir confié aux CRS.

Interrogée par Libération, la préfecture de police se défend d'avoir donné une version différente du sauvetage : "Nous n'avons pas écrit que les policiers avaient tout fait." Et confirme : "C'est bien un manifestant qui a sauvé la fillette (...) et l'a remis aux policiers."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.