Allier : la veuve d'un homme retrouvé décapité en 1995 mise en examen pour meurtre

La veuve de Christophe Doire, retrouvé décapité en 1995 à Busset, a été mise en examen pour "meurtre" et placée en détention provisoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La veuve de Christophe Doire, retrouvé décapité en 1995 à Busset (Allier), a été mise en examen pour "meurtre". (photo d'illustration) (MAXPPP)

La veuve de Christophe Doire, retrouvé décapité en 1995 à Busset (Allier), a été mise en examen pour "meurtre", a annoncé le procureur de la République de Cusset Eric Neveu, jeudi 30 juin. Elle a été placée en détention provisoire.

"Des indices graves et concordants" mettent "en évidence sa participation dans le meurtre de Christophe Doire", a déclaré le procureur, qui a pointé son "manque d'explications crédibles" et son "déni". Elle avait été placée en détention provisoire mardi, vingt-sept ans après la découverte du corps, décapité, dans un fossé par des chasseurs le 25 décembre 1995, neuf jours après sa disparition. L'employé d'usine de 28 ans avait été identifié grâce à ses papiers d'identité et ses vêtements.

La veuve encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle, a annoncé le procureur, qui ajoute que "les investigations doivent également se poursuivre pour identifier et interpeller d'autres protagonistes". Une première information judiciaire avait débouché sur un non-lieu en 2000, mais la réouverture d'une autre instruction en 2020 et l'exhumation de son corps en 2022 ont permis de réaliser de nouvelles analyses médico-légales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.