Condé-sur-Sarthe : assaut contre la prison où le terroriste est retranché

Depuis mardi 5 mars au matin, un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) est retranché avec son épouse, après avoir blessé deux surveillants.

FRANCE 3

Le Raid et les unités d'élite sont déployés depuis mardi 5 mars au matin autour du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne), mais tout s'est accéléré en fin d'après-midi, puisqu'une opération était en cours au moment d'écrire ces lignes. Ils tentent de neutraliser un détenu et son épouse retranchés. "Depuis une heure, on a entendu une vingtaine de détonations derrière les murs de la prison", explique en duplex depuis les abords de la prison Claire Colnet.

Une incertitude sur la présence d'explosif

"L'assaut a donc probablement été donné, après plus de neuf heures de siège. Le détenu et sa compagne ont-ils été interpellés ? Ont-ils été neutralisés ? L'intervention est-elle terminée ? Aucune réponse pour le moment, mais les équipes d'intervention du Raid sont toujours à l'intérieur de la prison. Toute la journée, ils ont tenté de lever le doute sur la présence ou non d'explosifs à l'intérieur de la prison", éclaire la journaliste de France 3.

Le ministre de l'Intérieur a indiqué que le détenu et son épouse ont été interpellés quelques minutes après la diffusion de ce sujet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne menottée est escortée par les forces de l\'ordre, le 5 mars 2019, au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne).
Une personne menottée est escortée par les forces de l'ordre, le 5 mars 2019, au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)