Procès d'Abdelkader Merah : les familles des victimes s'indignent

Les familles des victimes des assassinats commis par Mohammed Merah sont sous le choc à l'annonce du verdict du procès de son frère.

FRANCE 2

Le verdict est tombé ce jeudi 2 novembre : Abdelkader Merah n'est pas condamné pour complicité d'assassinat, mais pour association de malfaiteurs. Alain Verdeilhan a assisté à la fin du procès. "Un choc, une déception, décrit-il en évoquant la réaction des familles des victimes. J'étais à quelques mètres d'eux lorsque le juge de la Cour d'assises a annoncé qu'Abdelkader Merah ne serait pas jugé coupable de complicité d'assassinat, de l'assassinat de leurs enfants, petits enfants, frères, sœurs... Plusieurs minutes après le verdict, les familles sont restées assises, abasourdies. Les avocats ont tenté de les consoler, l'un d'entre eux estime que la cour n'a pas eu assez de courage".

Le droit avant l'émotion

La cour a fait du droit avant de faire de l'émotion. Le journaliste ajoute : "Elle a considéré qu'Abdelkader Merah avait certes intégré intellectuellement aux thèses de l'islamisme radical, mais qu'il n'y a aucune preuve matérielle de sa participation aux attentats. Les magistrats déclarent que 'Rien ne prouve que l'accusé connaissait les objectifs de son frère'. En revanche, l'homme est condamné à 20 ans de réclusion criminelle avec une période de sureté de deux tiers".

Le JT
Les autres sujets du JT
Latifa Ibn Ziaten, la mère d\'une des victimes de Mohamed Merah, au procès du frère du terroriste, Abdelkader Merah, le 2 novembre 2017. 
Latifa Ibn Ziaten, la mère d'une des victimes de Mohamed Merah, au procès du frère du terroriste, Abdelkader Merah, le 2 novembre 2017.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)