Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon déclenche une polémique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
mélenchon
France 2
Article rédigé par
J. Klein - France 2
France Télévisions

Jean-Luc Mélenchon (LFI) a semé le trouble en déclarant qu'à chaque présidentielle un événement gravissime vient perturber la campagne électorale. Des propos qui ont créé un tollé.

"Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre", a lancé le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, dimanche 6 juin sur franceinfo. Le candidat à la présidentielle prédit un grave événement avant le scrutin, comme à chaque fois, d'après lui : "Merah en 2012, l'attentat sur les Champs-Elysées en 2017, tout ça, c'est écrit d'avance."

"Propos inadmissibles"

Ces propos ont suscité une vague d'indignation, notamment celle de la mère de la première victime de Mohammed Merah. "Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont inadmissibles et ne devraient même pas être tenus. (...) Le respect, c'est un minimum pour l'honneur de mon fils, des autres victimes et des familles endeuillées", a écrit sur Twitter Latifa Ibn Ziaten. Jean-Luc Mélenchon dénonce une polémique inutile et déplore un buzz affligeant. "Qu'il parte dans le complotisme, c'est grave et décevant de sa part", a réagi mardi matin la ministre Barbara Pompili sur France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Merah

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.