Meurtre de Sarah Halimi : des dizaines de milliers de personnes rassemblées contre la décision de la Cour de cassation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Meurtre de Sarah Halimi : des dizaines de milliers de personnes rassemblées contre la décision de la Cour de cassation
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

La Cour de cassation a estimé que le meurtrier de Sarah Halimi ne pouvait être jugé responsable de ses actes car il était sous l’emprise de drogue. Des milliers de personnes étaient rassemblées pour protester, dimanche 25 avril.

20 000 personnes étaient rassemblées à Paris selon la police, place du Trocadéro, dimanche 25 avril, pour protester contre la décision de la Cour de cassation de ne pas juger le meurtrier de Sarah Halimi responsable de son acte à caractère antisémite. La justice estime qu’il était atteint d’une bouffée délirante à cause de la drogue au moment des faits. "C’est aberrant, la justice est tombée sur la tête", estime une femme, suppléée par une autre. "Si toute personne qui fume un joint n’est pas responsable, je peux vous dire que 90% des gens ne sont pas responsables de ce qu’ils font."

Emmanuel Macron favorable au changement de la loi

Sarah Halimi, 65 ans, avait été rouée de coups par son voisin, qui l’avait ensuite jetée par la fenêtre en avril 2017. Les manifestants présents à Paris, mais aussi Lyon ou Marseille, demandent un changement dans la loi. De son côté, la communauté juive se sent délaissée. Emmanuel Macron s’y était dit favorable à la mi-avril dans une interview au Figaro. "Décider de prendre des stupéfiants et devenir alors comme un fou ne devrait pas, à mes yeux, supprimer votre responsabilité pénale", avait déclaré le chef de l’État.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.