Cet article date de plus d'un an.

Emeutes en Ile-de-France après la mort de Nahel : la circulation des bus et des tramways restera perturbée vendredi, annonce la RATP

Une vingtaine de lignes de bus et plusieurs lignes de tramway ne circulaient pas, vendredi dans la matinée.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un centre de bus a été incendié à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, le 30 juin 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

Une vingtaine de lignes de bus de la RATP ne circulaient pas, vendredi 30 juin dans la matinée, alors qu'un centre de bus de la régie parisienne a été incendié à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). "Les dégâts sont très importants", a-t-elle déploré, précisant que personne n'avait été blessé mais que 12 bus avaient été détruits lors de cet incident, survenu alors que des émeutes ont eu lieu dans plusieurs villes en réaction à la mort de Nahel.

L'ensemble du réseau de surface (bus et tramways) avait l'obligation de s'interrompre à 21 heures jeudi soir, en raison de ces violences. Le trafic a commencé à reprendre à partir de 6h30, mais 23 lignes de bus sur 350 restaient interrompues à 9h30. "Les plus grosses difficultés sont dans les secteurs autour de Nanterre et Pantin", a détaillé la RATP. Ailleurs, la reprise s'effectue "progressivement, en fonction de l'état des voiries et de la situation sécuritaire en local".

Pour le réseau de tramway, "l'exploitation a repris progressivement, mais avec de nombreuses difficultés dues au contexte sécuritaire local et aux dégâts sur les infrastructures", a expliqué la régie. Le T2 et le T5 restent complètement fermés et un grand nombre de lignes sont "en fonctionnement partiel". La circulation des bus et des tramways restera très perturbée vendredi, a ajouté la RATP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.