Interdiction de la marche pour Adama Traoré : un frère d'Assa Traoré interpellé pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique"

Un des frères d'Assa Traoré a été interpellé à Paris durant le rassemblement en hommage à Adama Traoré, selon les informations de franceinfo. La préfecture de police de Paris indique qu'une procédure judiciaire a été lancée contre Assa Traoré pour "organisation d'une manifestation non déclarée".
Article rédigé par France Info, Aurélien Thirard
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Près de 2000 personnes ont manifesté à Paris pour rendre hommage à Adama Traoré. (ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS)

Deux personnes ont été interpellées ce samedi pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", commises place de la République à Paris, annonce la préfecture de police dans un communiqué. 

Selon une source proche du dossier à franceinfo, parmi les deux personnes interpellée, figure un frère d'Assa Traoré, qui a été arrêté au moment de la dispersion du rassemblement à Paris, en hommage à Adama Traoré. Le frère d'Assa Traoré est accusé d'avoir "porté un coup" à une commissaire de police sur la place de la République en début d'après-midi. Il a été reconnu, plus tard, rue du faubourg Saint-Martin. Le frère d'Assa Traoré a été blessé à l'œil lors de son arrestation.

Il a été placé en garde vue pour "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique et rébellion", indique le parquet de Paris à franceinfo. Le frère d'Assa Traoré a été admis à l'hôpital après son arrestation, a indiqué son avocat à franceinfo sans qu'il ne donne des précisions sur son état de santé. La deuxième personne interpellée est un proche du comité "Vérité pour Adama".

Une procédure judiciaire engagée à l'encontre d'Assa Traoré

Par ailleurs, "le délit d'organisation d'une manifestation non déclarée étant manifestement caractérisé, une procédure judiciaire est engagée à l'encontre de l'organisatrice" Assa Traoré, poursuit dans ce communiqué la préfecture de police de Paris. Elle indique que les manifestants ont quitté les lieux et qu'"aucun incident n'est à déplorer". 

Un dispositif important de police a été mis en place ce samedi pour empêcher la tenue de cette manifestation place de la République où "des contrôles suivis de verbalisation ont été effectués", poursuit la préfecture de police de Paris. "Les participants ont été contraints, après sommation de quitter les lieux", puis "un début de cortège s'est formé boulevard Magenta. Ce cortège a été bloqué par les forces de l'ordre".

Une manifestation sans incidents majeurs

Au moment de la dispersion de la manifestation place de la République, Assa Traoré avait pris la parole en montant sur un abribus, a constaté un journaliste de franceinfo sur place, pour remercier les participants et a demandé à tout le monde de se disperser, précisant que la manifestation était terminée.

Au moins 2 000 personnes se sont rassemblées à Paris, ce samedi, malgré l'interdiction de la préfecture de police, ce samedi après-midi, en mémoire d'Adama Traoré. Un arrêté avait été pris samedi pour interdire ce rassemblement prévu pour les sept ans de la mort d'Adama Traoré. Sur franceinfo, Assa Traoré a dénoncé une "interdiction politique". 

Une manifestation dans le Val-d'Oise en mémoire du jeune homme de 24 ans, décédé peu après son interpellation par des gendarmes en juillet 2016, a également été interdit après les récentes émeutes qui ont suivi le décès de Nahel, 17 ans. Partout en France, des "marches citoyennes" contre les violences policières ont eu lieu dans plusieurs autres villes de France.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.