Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Adama Traoré : la manifestation de soutien à ses deux frères interdite par la préfecture de Rennes

Un arrêté de la préfecture d'Ile-et-Vilaine, dont franceinfo a pris connaissance mardi, a interdit la manifestation de soutien aux frères d'Adama Traoré, prévue mercredi à Rennes, pour "absence de déclaration préalable".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manifestation à Beaumont-sur-Oise suite au décès d'Adama traoré, le 22 juillet 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le préfet d'Ille-et-Vilaine a décidé, mardi 13 décembre, d'interdire la tenue, le lendemain, à Rennes d'une manifestation de soutien aux frères d'Adama Traoré, selon un arrêté dont franceinfo a eu copie. Un appel au rassemblement avait été lancé via les réseaux sociaux pour mercredi 14 décembre à 17h30 devant la mairie.

Le préfet Christophe Mirmand a justifié cette interdiction par "l'absence de déclaration préalable" ainsi que l'absence d'organisateur déclaré qui permettrait "de faire modifier le lieu de rassemblement et l'itinéraire".

Éviter de nouveaux incidents à Rennes

La préfecture a invoqué les débordements dans le centre-ville de Rennes pendant les manifestations contre les violences policières. Le préfet a également rappelé les messages anti-police affichés par des soutiens de la famille Traoré le 3 décembre, lors d'une manifestation de soutien à Babacar Guèye, tué à Rennes par la police le 3 décembre 2015. Le parquet avait conclu à la légitime défense.

Bagui et Ysoufou Traoré doivent comparaître le lendemain au tribunal de Pontoise (Val d'Oise). Ils ont été interpellés le 17 novembre, lors d'une manifestation à Beaumont-sur-Oise, en marge d'un conseil municipal. Plusieurs rassemblements ont été organisés depuis la mort, en juillet, de leur frère Adama Traoré, pendant son interpellation par les gendarmes. Ses proches dénoncent une bavure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Adama Traoré

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.