VIDEO. Y-a-t-il du mieux dans les usines de textile en Asie ?

Les conditions de production de nos vêtements restent controversées, malgré la plus grande éthique annoncée par les marques.

France 2

Si les finitions de nos vêtements sont régulièrement réalisées en Europe, le reste de la fabrication provient souvent du Bangladesh ou de la Chine, où les conditions de production sont souvent source de polémique.
Comme il y a un an, quand l'usine Rana Plaza à Dacca au Bangladesh s'est effondrée, tuant 1 138 personnes.
Depuis, les marques se sont engagées à être plus attentives aux méthodes de leurs fournisseurs, notamment pour empêcher l'appel à la sous-traitance.

"On s'assure par des audits surprises qui permettent de vérifier que la production est bien en cours", explique la directrice du développement durable du groupe Auchan. "On épluche toutes les factures, les cintres, si la marchandise est bien en stock."

Plus d'éthique, mais les mêmes méthodes

Les grandes marques ne comptent pourtant pas renoncer à leurs usines de production au Bangladesh. Certaines ont mis en place une charte éthique où elles affichent la liste de toutes leurs usines dans le monde. Les conditions de travail ne s'améliorent pas pour autant : 800 des 1 000 sites audités en Asie sont sommés de revoir leur organisation sous peine de perdre des marchés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux ouvrières textiles devant le bâtiment effondré dans lequel elles travaillaient à Dacca, au Bangladesh, le 24 juin 2013.
Deux ouvrières textiles devant le bâtiment effondré dans lequel elles travaillaient à Dacca, au Bangladesh, le 24 juin 2013. (MUNIR UZ ZAMAN / AFP)