Utiliser des pétards : une tendance très dangereuse

Témoignage de Léo, petit garçon de 11 ans qui a été grièvement blessé à la main après avoir joué avec un mini explosif.

France 3

Jouer aux jeux vidéos, un geste simple chez bon nombre d'enfants, pourtant Léo a du réapprendre à le faire. Huit mois intensifs de kiné ont été nécessaires pour pouvoir apprivoiser cette nouvelle main durement touchée par l'explosion d'un pétard. "J'ai vu que j'avais perdu des doigts (...) J'ai l'impression que quand je ferme les yeux j'ai ma main d'avant, comme ci un fantôme de doigts était là", témoigne Léo. C'est en fouillant dans la chambre de son grand frère que Leo a trouvé le pétard, plus il l'a fait exploser dans la maison.

De nombreux jeunes utilisateurs insouciants

Le docteur Kilinc est chirurgien de la main et se désole de voir encore sur Internet des videos d'amateurs de pétards inconscients en train de filmer leurs exploits. "Il faut réparer (...) parfois les nerfs. (...) C'est presque, si vous voulez, une lésion de guerre de la main", explique le docteur. Alors plusieurs fois par an, il se rend dans des collèges pour faire de la prévention. Devant les élèves, ils racontent les histoires de ses patients blessés. Photos-chocs à l'appui, le médecin tente de sensibiliser les élèves de sixième. Courageux, combatif, Léo refuse de parler de handicap et préfère témoigner plutôt que de parler d'accident.

Le JT
Les autres sujets du JT