Pyrénées-Atlantiques : le plan antipollution déclenché après l'échouement d'un cargo

Une fuite de gasoil a été détectée sur le navire espagnol, qui s'est encastré dans une digue d'Anglet en arrivant au port de Bayonne.

Capture d\'écran de la webcam positionnée par l\'office du tourisme d\'Anglet (Pyrénées-Atlantiques) sur la plage des Cavaliers, où un navire s\'est échoué, le 5 février 2014.
Capture d'écran de la webcam positionnée par l'office du tourisme d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques) sur la plage des Cavaliers, où un navire s'est échoué, le 5 février 2014. ( FRANCETV INFO )

Une fuite de gasoil a été décelée. Un cargo espagnol avec au moins 12 membres d'équipage s'est échoué, mercredi 5 février, après avoir heurté une digue d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), selon la mairie de la commune. Le navire a été coupé en deux dans l'accident, et un marin a été blessé.

Selon un journaliste sur place, une moitié du navire s'est encastrée dans la digue de la plage, tandis que l'autre moitié est quasiment échouée sur le rivage, où une très forte houle, avec des vagues d'au moins six mètres, était visible en milieu de journée mercredi. "Une odeur pestilentielle d'hydrocarbures" règne, selon le médecin et candidat aux municipales à Biarritz, Guillaume Barucq.

Le plan Polmar de lutte contre les pollutions maritimes a été déclenché, précise le maire, Jean Espilondo, sur son compte Twitter.

Les opérations compliquées par les intempéries

Une opération d'évacuation de l'équipage par hélicoptère est en cours : quatre hommes ont déjà été secourus, selon Sud Ouest. Mais le travail des équipes de sauvetage est compliqué par les intempéries, et notamment un vent soufflant à 110 km/h, selon la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Plusieurs tentatives ont échoué, rapporte Guillaume Barucq. "L'hélitreuillage va d'échec en échec pour l'instant", abonde le maire, qui précise que le port d'Anglet est fermé.

Le cargo a subi une avarie moteur alors qu'il entrait dans le port de Bayonne, ce qui explique peut-être ses difficultés à manœuvrer alors que la mer était agitée dans le secteur, qui fait l'objet d'une alerte orange face au risque de vagues-submersion. Il naviguait à vide, selon le maire. "Il arrivait au port de Bayonne et venait chercher des billettes d'acier chez Celsa [un producteur d'acier]", précise Sud Ouest