Pierre Lota, rescapé du crash du mont Sainte-Odile, témoigne

Une équipe de France 2 a recueilli le témoignage de Pierre Lota, l'un des neuf rescapés du crash du mont Sainte-Odile, en 1992.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pierre Lota est l'un des neuf rescapés du crash du mont Sainte-Odile. Le 20 janvier 1992, 87 personnes avaient perdu la vie dans la catastrophe. Il aimerait oublier, mais chaque accident le ramène vingt-trois ans en arrière : "C'est vrai que ça réveille des souvenirs. C'est assez dur", confie-t-il au micro de France 2.
Le crash du mont Saint-Odile est l'une des pires catastrophes aériennes. Le vol Air Inter assurant la liaison Lyon-Strasbourg a percuté une montagne avant de s'écraser. Pierre Lota se souvient d'un choc, mais sur le coup, il ne réalise pas : "Pendant les deux-trois premières secondes, j'ai tourné la tête, il me semblait que je rêvais. Puis j'ai compris qu'on était arrêté, mais j'ai cru qu'on avait mal atterri, qu'on avait accroché quelque chose", explique-t-il.

L'accident le hante

Pierre Lota a sauvé un enfant de 8 ans qui voyageait seul. Après le crash, pour les neuf rescapés, dans la nuit, commence une longue attente : "Les secours, on les a vus arriver cinq heures après." Aujourd'hui, il est toujours hanté par l'accident : "J'ai pris rapidement conscience que c'était un crash, mais ce qui a été le plus choquant, c'est que pendant quelques minutes, je me suis dit 'mais ou sont les autres, ils vont sortir ?' Il a fallu un moment pour que je comprenne que si les gens ne sortaient pas, c'est que peut-être ils étaient morts", poursuit Pierre Lota.

Ce 20 janvier 1992, Pierre Lota avait eu un accident de la route le matin même, puis un crash d'avion dans la soirée. En quelques heures seulement, il a vu deux fois la mort de très près.

Le JT
Les autres sujets du JT