Crash de l'A320 : la seconde boîte noire livre ses premières informations

Andreas Lubitz avait réglé le pilote automatique vers une altitude de 30 mètres vers le sol.

FRANCE 3

La seconde boîte noire de l'A320 commence à révéler ses secrets. Retrouvée dans une ravine le jeudi 2 avril, elle confirme une action volontaire du copilote de l'appareil. Il a bien utilisé le pilote automatique pour engager la descente de l'avion à une altitude de 30 mètres, rapporte une équipe de France 2.

À plusieurs reprises, le copilote a également modifié les paramètres de vol pour augmenter la vitesse de la descente, précipitant l'appareil sur la montagne des Trois-Evéchés, le mardi 24 mars en fin de matinée.

Les recherches se poursuivent sur la zone

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) n'a pas donné plus de précision, ce vendredi 3 avril. Il a indiqué que les recherches se poursuivaient sur la zone du crash pour retrouver les effets personnels des victimes et établir le déroulement exact du crash.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des secours sur le site du crash de l\'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, le 30 mars 2015 à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence).
Des secours sur le site du crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, le 30 mars 2015 à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). (CLAUDE PARIS / AFP)