Boeing 737 Max : le régulateur américain annonce avoir décelé une nouvelle faille "potentielle"

L'agence fédérale de l'aviation américaine n'a pas précisé de quelle nature était cette nouvelle faille "potentielle". 

Un avion Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, à Washington, le 12 mars 2019.
Un avion Boeing 737 Max sur le tarmac de Renton, à Washington, le 12 mars 2019. (JASON REDMOND / AFP)

L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) a indiqué, mercredi 26 juin, avoir décelé une nouvelle faille "potentielle", sans la préciser, liée à l'avion 737 Max dont deux accidents rapprochés ont fait 346 morts.

Le régulateur demande à Boeing de réparer cette faille, qui est de nature à retarder l'essai en vol du 737 Max modifié, vol-test nécessaire pour la recertification de cet avion locomotive des ventes de l'avionneur américain cloué au sol depuis mi-mars.

Selon une source proche du dossier ayant requis l'anonymat, lors des tests sur simulateur la semaine dernière, des pilotes de la FAA ont eu du mal à reprendre le contrôle de l'avion après avoir activé le système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans l'accident de Lion Air en Indonésie en 2018 et celui d'Ethiopian Airlines en mars en Ethiopie.