L'immobilisation des 737 Max coûte un milliard de dollars à Boeing

C'est le premier bilan de l'immobilisation de l'appareil, impliqué dans deux accidents aériens qui ont fait au total 346 morts. 

Un Boeing 737 Max à Seattle aux Etats-Unis, le 22 mars 2019. 
Un Boeing 737 Max à Seattle aux Etats-Unis, le 22 mars 2019.  (STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Boeing paye la crise du 737 Max au prix fort. Le constructeur aéronautique américain a indiqué, mercredi 24 avril, avoir chiffré à un milliard de dollars le premier coût de l'immobilisation au sol depuis mi-mars du 737 Max, dont le logiciel anti-décrochage MCAS a été mis en cause dans deux tragédies rapprochées ayant fait au total 346 morts. Ce montant a été révélé dans un document mis en ligne sur le site de Boeing dans le cadre de la publication des résultats du premier trimestre de l'entreprise.

Cette somme couvre une hausse anticipée des coûts de production du 737 Max et, notamment, des modifications effectuées actuellement par Boeing pour éviter des dysfonctionnements du MCAS, ainsi que la formation supplémentaire des pilotes exigée par les régulateurs pour lever l'interdiction de vol frappant l'avion.

Elle ne prend en compte ni les éventuelles indemnisations des compagnies aériennes, qui ont dû annuler des vols programmés sur ces appareils, ni les possibles dommages que Boeing pourrait être amené à verser aux familles des victimes. Les analystes estiment, eux, que la facture finale devrait s'élever à plusieurs milliards de dollars.