CAN : débordements en France après la qualification de l'Algérie en finale

À Lyon (Rhône), Paris ou Marseille (Bouches-du-Rhône), les célébrations de la qualification de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des nations de football ont dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre.

France 3

Au matin du lundi 15 juillet, quelques épaves de voitures jonchent encore les rues de Lyon (Rhône). Au lendemain de la victoire de l'Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, les dégâts semés par les casseurs venus se mêler à la fête sont nombreux. Des commerces ont été vandalisés, des dizaines de véhicules ont été retournés, brûlés, les pompiers ont dû intervenir à plusieurs reprises.

282 interpellations

Mêmes scènes de chaos à Marseille (Bouches-du-Rhône) : face aux violences, touristes et habitants fuient en courant. Les heurts se sont poursuivis jusqu'à l'aube lundi entre les forces de l'ordre et des individus souvent masqués. Huit policiers et gendarmes ont été blessés. À Paris, les célébrations ont également laissé place à des affrontements aux alentours des Champs-Élysées. Familles et supporters de l'Algérie ont dû renoncer à la fête. Là aussi, les commerçants ne peuvent que constater les dégâts. Au total, 282 personnes ont été interpellées dimanche soir en France, 249 ont été placées en garde à vue.

Le JT
Les autres sujets du JT
La joie des supporters de l\'équipe de football algérienne qualifiée pour la finale de la CAN a occasionné quelques débordements le 14-juillet, notamment à Paris.
La joie des supporters de l'équipe de football algérienne qualifiée pour la finale de la CAN a occasionné quelques débordements le 14-juillet, notamment à Paris. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)