Cet article date de plus de huit ans.

Accident mortel dans l'Allier : les questions restent nombreuses

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Accident mortel dans l'Allier : les questions restent nombreuses
Accident mortel dans l'Allier : les questions restent nombreuses Accident mortel dans l'Allier : les questions restent nombreuses (FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Pour une raison que l'on ignore toujours, une fourgonnette est rentrée en collision avec un poids lourd sur une route nationale connue pour sa dangerosité. 

L'accident dramatique est survenu dans la nuit du 24 au 25 mars sur l'une des routes les plus dangereuses de France. Chaque jour 25 000 personnes empruntent la RCEA. Camionneurs, vacanciers et habitants de l'Allier s'y croisent avec quelques sueurs froides. "Il faut qu'il y ait des aménagements qui soient plus conséquents que ça", témoigne un automobiliste au micro de France 3. L'État et les collectivités sont en train d'en réaliser : radars et bandes sonores ont été installés, mais surtout un passage en deux fois deux voies qui permettra de doubler. 83 kilomètres vont être réalisés d'ici 2019. Ils compléteront les tronçons déjà existants.

Entre 3 700 et 6 000 poids lourds par jour

Sur cette route, presque un accident sur trois a tué ces cinq dernières années. "La particularité de la RCEA c'est son trafic, avec un très fort taux de poids lourds. On a, suivant la section, entre 3 700 et 6 000 poids lourds par jour. Sur les sections à deux voies, la moindre faute de l'usager peut être sanctionnée par un choc frontal contre un poids lourd", explique Julien Senaillet, chef du district de Mâcon à la DIR Centre-Est.

L'ensemble de la RCEA devrait être aménagée à terme en deux fois deux voies.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.