Espagne : le conducteur du train face à la justice

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 28/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Joie des Polonais comme s'ils avaient gagné au foot.

4 jours après la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de Compostelle, on recense un nouvelle victime qui porte le nombre de morts à 79. Parmi eux, un Français de 35 ans, vétérinaire. Il travaillait a Madrid et rejoignait sa femme. Bonsoir Franck Génauzeau. Le conducteur du train va devoir répondre d'homicide par imprudence. Il est en ce moment dans le bureau le juge.

Franck Génauzeau : Il va pouvoir livrer sa version des faits devant le juge. Francisco Garzon qui est arrivé entouré par les policiers menottes aux poignets, lunettes sur le visage, les mains jointes. Il n'a pas cherche à esquiver les flashs. Cherchera-f-il alors à esquiver les questions du juge ? Elles sont nombreuses. Pourquoi le train s'est-il présenté à 200 km/h dans ce virage dangereux ? Y avait-il un problème de freinage ? Était-il au téléphone au moment de l'accident ? Le juge aura-t-il quelqu'un face à lui qui assume ? Quelqu'un qui se défausse ou qui a une explication logique ? A toutes ces questions, l'Espagne attend des réponses précises.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==