Cet article date de plus de neuf ans.

En direct de Damas

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

On a du mal à croire que le pouvoir syrien n'ait pas été informé par son allié russe. Direction Damas. Bonsoir Franck Genauzeau. Mémé si la menace de frappes militaires s'était déjà éloignée, c'est une nouvelle étape pour le pouvoir de Bachar AI-Assad.

Franck Genauzeau : Oui et ce soir pas de réaction de la part du régime. Faut-il en conclure que le régime s'estime affaibli ou renforce par l'accord? Peut-être affaibli car les Russes vont mettre la pression. AI-Assad a pu éviter une frappe militaire, il a gagné du temps. Il peut continuer sa contre-offensive contre les rebelles Pendant que le monde scrute ses armes chimiques il continue à utiliser ses armes conventionnelles A Damas, les explosions continuent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.