Yannick Jadot : "Les écologistes recomposent le paysage politique"

Le député européen et patron des Verts, Yannick Jadot, est l'invité des "4 Vérités" lundi 27 janvier.

Chez Europe Écologie-Les Verts (EELV), le moral des troupes est au beau fixe. Après de bons résultats aux élections européennes de mai 2019, la formation écologiste voit à deux mois du scrutin municipal bon nombre de ses candidats bien placés, notamment dans plusieurs grandes villes. A Paris, David Belliard est crédité de 14,5% des intentions de vote d'après le dernier sondage Odoxa. Le candidat EELV pourrait s'allier au dissident LREM Cédric Villani, qui a refusé de se ranger derrière Benjamin Griveaux, malgré la demande d'Emmanuel Macron. Yannick Jadot salue une "démarche de courage" lundi 27 janvier.

Le candidat parisien David Belliard avait posé comme condition à une alliance avec le mathématicien le fait qu'il sorte du mouvement présidentiel de La République en marche. La voie est-elle ouverte pour former une coalition climat ? "C'est la responsabilité de David Belliard", tranche Yannick Jadot. "J'espère que ce sera lui qui portera cette coalition. Il est à la hauteur", complète le leader écologiste.

Duel avec le RN

Yannick Jadot attend beaucoup des municipales de mars. Selon lui, les intentions de vote favorable à son parti démontrent "que l'écologie est l'alternative au Rassemblement national". Le patron des Verts est catégorique : "ce sont les deux formations politiques qui ont une vision claire de ce qu'ils veulent". Et d'ajouter : "Face à ce vote de repli, ce vote de peur, on veut un vote de solutions. Sur ces municipales, ce sont les écologistes qui recomposent le paysage politique". Yannick Jadot ambitionne même d'imposer une candidature écologiste solide à la présidentielle de 2022 : "Une présidentielle avec les écologistes au second tour, c'est ce à quoi je veux travailler".

Yannick Jadot, patron d\'EELV et eurodéputé.
Yannick Jadot, patron d'EELV et eurodéputé. (FRANCE 2)