Sécurité : une majorité de Français a le sentiment que la situation s'est aggravée en cinq ans

Selon un sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France, les partisans d'Éric Zemmour sont les plus sévères vis-à-vis du bilan du quinquennat.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron lors d'une réunion informelle des ministres européens de l'espace, à Toulouse, le 16 février 2022. (GONZALO FUENTES / AFP)

Les Français jugent négativement le bilan d'Emmanuel Macron en matière de sécurité. Une majorité d'entre eux (52%) estime que la situation s'est aggravée en cinq ans, contre 14% qui estime qu'elle s'est améliorée. C'est ce qui ressort du sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France consacré à la sécurité et publié jeudi 17 février, 52 jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. 

>> Présidentielle : les Français ne font majoritairement pas confiance aux candidats en matière de sécurité

Dans le détail : ils sont 30% à considérer que la situation s'est un peu aggravée, 22% qu'elle s'est beaucoup aggravée, 2% qu'elle s'est beaucoup améliorée et 12% qu'elle s'est un peu améliorée. Par ailleurs, 34% des sondés considèrent que la situation n'a pas changé.

Un tiers des électeurs LREM a le sentiment que la situation s'est aggravée

Ce sont les partisans d'Éric Zemmour qui sont les plus sévères vis-à-vis du bilan du quinquennat. 94% des sympathisants de Reconquête! jugent que la situation est pire qu'il y a cinq ans. Sept électeurs LR sur dix (69%) ont le même sentiment, tout comme les deux tiers (67%) des proches du RN.

Le sentiment est plus partagé parmi les autres proximités partisanes. Les proches d'EELV jugent, à 40%, que rien n'a changé depuis 2017, à 40% que cela s'est aggravé et à 11% que cela s'est amélioré. Chez les socialistes, 41% ressentent une aggravation de la situation contre 36% qui estiment que rien n'a changé et 23% qu'il y a du mieux. Plus d'un tiers des proches des Insoumis (35%) constatent une détérioration de la situation dans le domaine de la sécurité, 36% que rien n'a bougé. 29% perçoivent une amélioration. Du côté des sympathisants LREM, près de la moitié (44%) n'ont rien vu de changé en cinq ans, un tiers (34%) ont le sentiment que cela s'est aggravé. Ils ne sont que 22% à souligner une amélioration.

Ce sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France est une photographie de ce que pensent les Français à un moment donné, via un sondage réalisé auprès de 985 personnes, "constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", sur le site internet Access Panel Online d'Ipsos les 11 et 12 février 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sondages des élections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.