Présidentielle 2022 : les sondages sont-ils trop influents dans le choix des électeurs ?

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : les sondages sont-ils trop influents dans le choix des électeurs ?
France 2
Article rédigé par
A. Peyrout, A. Mikoczy, J. Poissonier, O. Siou, B. Garguy-Chartier, L. Tositti, T. Da Meda, L. Giuily, A. Dupont, R. Massini, J. Montupet - France 2
France Télévisions

Une question résonne durant l'élection présidentielle : quel regard porter sur les sondages ? Ont-ils, oui ou non, influencé le vote des Français ? Les positions des candidats indiquées avant le premier tour ont pu pousser vers des choix pragmatiques plus que vers de réelles adhésions.

Sur la route de l'Élysée, difficile de ne pas les trouver à la Une des médias, et même dans la bouche des candidats : les sondages. Certains les accusent d'avoir favorisé un vote utile, dimanche 10 avril, et donc d'avoir faussé le résultat. Alors, faut-il les supprimer ? Deux jours avant l'élection, l'écart entre les trois candidats de tête était encore élevé. Mais au soir du premier tour, Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont fait des scores bien plus élevés que prévu, au détriment des autres candidats.

Convaincus de leur vote par les sondages

À Strasbourg (Bas-Rhin), certains électeurs admettent que les sondages les ont convaincus de leur vote. "Vu la montée de Macron et de Le Pen, j'ai changé mon vote à gauche vers Mélenchon. J'avais prévu de voter pour Jadot", raconte l'un d'entre eux. "On en a forcément un tout petit peu marre de voter pour des gens dont la voix ne porte pas", explique un autre. Pour éviter que les sondages n'influencent les électeurs, un titre a fait un choix radical. Depuis le mois d'octobre, Ouest-France n'a publié aucun sondage sur la présidentielle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.