Régionales en Île-de-France : Valérie Pécresse en tête des intentions de vote, l'écologiste Julien Bayou progresse, selon notre sondage

Selon un sondage Ipsos Sopra/Steria pour Radio France et France Télévisions, la présidente sortante de la région Île-de-France reste largement en tête des intentions de vote avec 32%. Le candidat d'EELV est crédité de 13% des intentions de vote.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pecresse (à gauche) et Julien Bayou (à droite).  (LUDOVIC MARIN / GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Valérie Pécresse reste la grande favorite des élections régionales, en Île-de-France, les 20 et 27 juin prochain, selon un sondage Ipsos Sopra/Steria pour Radio France et France Télévisions*. La présidente sortante (Libres!, ex-LR) de la région perd deux points au premier tour par rapport à la précédente enquête Ipsos/Sopra Steria sur ce scrutin, réalisée pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France du 5 au 7 avril dernier. Valérie Pécresse reste toutefois largement en tête des intentions de vote avec 32%. Quel que soit le scénario, elle l'emporte au second tour.

Julien Bayou en tête à gauche

L'écologiste Julien Bayou fait désormais la course en tête, à gauche, au premier tour des élections régionales en Île-de-France. Le candidat d'Europe Écologie-Les Verts est crédité de 13% des intentions de vote (+2 points). Il passe ainsi devant Audrey Pulvar. La candidate soutenue par le Parti socialiste est maintenant créditée de 10% des intentions de vote (-2 points), à égalité avec l'Insoumise Clémentine Autain.

La dynamique peut encore changer, à gauche, puisque les électeurs de Julien Bayou et d'Audrey Pulvar sont les moins sûrs de leur vote, 57% des électeurs du candidat d'Europe Écologie-Les Verts assurent qu'ils peuvent encore changer d'avis. Dans le camp d'Audrey Pulvar, ce chiffre s'élève à 76%.

Le terrorisme, 4e préoccupation des Franciliens

Le candidat du Rassemblement national, Jordan Bardella, prend lui deux points, au premier tour. Il est crédité de 19% des suffrages dans ce sondage réalisé quelques jours après l'attentat de Rambouillet. Quant au candidat de la République en marche, Laurent Saint-Martin, il stagne à 11% au premier tour.

Le terrorisme progresse dans le classement des principales préoccupations des Franciliens, par rapport à la dernière enquête Ipsos/Sopra Steria sur ce scrutin, réalisée pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France du 5 au 7 avril dernier. Cette préoccupation passe de la huitième à la quatrième place, devant l'environnement. Les trois principales préoccupations restent inchangées : la délinquance, l’épidémie de Covid-19 et l’immigration.


*Ce sondage Ipsos Sopra/Steria pour Radio France et France Télévisions a été réalisé par Internet du 26 au 27 avril 2021, sur un échantillon de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales d’Île-de-France, représentatif des habitants de la région âgés de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.