Cet article date de plus de cinq ans.

Régionales 2015 : en Ile-de-France, le ton monte entre Valérie Pécresse et Claude Bartolone

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Régionales 2015 : en Ile-de-France, le ton monte entre Valérie Pécresse et Claude Bartolone
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

À la veille du second tour des régionales, la tension monte dans certaines régions. France 2 revient sur le cas de l'Ile-de-France où le scrutin est très disputé.

À quelques jours du second tour des élections régionales, Valérie Pécresse a décidé de poursuivre en justice son principal adversaire Claude Bartolone. Ce dernier l'a accusée de défendre "Versailles, Neuilly et la race blanche". C'est la phrase qui a électrisé une campagne jusque-là assez tranquille. Claude Bartolone l'a prononcée lors d'une interview donnée à L'Obs, dans une allusion assumée aux propos de Nadine Morano sur la "race blanche". Pour Valérie Pécresse, ça ne passe pas. "J'ai porté plainte pour injure aggravée", confie-t-elle au micro de France 2.

Fin de campagne tendue

Claude Bartolone n'en démord pas. En meeting mercredi soir, il affirme que la droite fait "la danse du ventre" aux électeurs du FN à grands coups de "race blanche". Ce matin, aux côtés de Manuel Valls, il explique que lui-même, Claude Bartolone, s'est fait traiter de mafieux par des amis de Valérie Pécresse et il confirme une nouvelle fois ses propos sur sa concurrente. Pour Wallerand de Saint-Just, troisième candidat au nom du Front national, la polémique n'a pas lieu d'être. Valérie Pécresse et Claude Bartolone sont au coude-à-coude dans les sondages, cela explique cette fin de campagne tendue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.