Qui sont les abstentionnistes en France ?

Lors des élections municipales, l'abstention devrait être très élevée. France 2 s'est penchée sur ce phénomène.

FRANCE 2

Dans une semaine, le 22 mars, les regards seront tournés vers les résultats du premier tour des élections départementales. Mais le taux de participation sera aussi très scruté car selon un sondage, l'abstention pourrait monter à 57%.

À Lille, une femme donne une explication à ce désintérêt des Français pour ce scrutin : "Les gens ne savent pas forcément pour quoi, pour qui on vote." Depuis trente ans, on observe une forte progression de l'abstention en France, hormis pour l'élection présidentielle.

"Une abstention-sanction"

L'institut Ipsos a établi plusieurs profils d'abstentionnistes. Lors des européennes de 2014, 73% d'entre eux avaient moins de 35 ans, 69% étaient chômeurs, 68% étaient ouvriers. Céline Braconnier, coauteur de La Démocratie de l'abstention, évoque une autre piste avec "l'abstention liée au désenchantement produit par l'alternance gauche-droite. [...] C'est une forme d'abstention-sanction", explique-t-elle à France 2.

Selon les régions, l'abstention diffère. Lors des dernières municipales, elle a été plus importante dans les zones urbaines que dans les campagnes. Pour les partis politiques, convaincre les abstentionnistes de leur propre camp est essentiel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Elections : quels moyens pour frauder ?
Elections : quels moyens pour frauder ? (PASCALE BOUDEVILLE/FRANCETVINFO)