VIDEO. Présidentielle 2022 : "Je changerai de stratégie" par rapport à 2017, assure Marine Le Pen

"Il y a un grand choix à faire" pour l'élection présidentielle de 2022, explique la présidente du RN qui estime ne pas avor été "assez pédagogue" en 2017.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, sera candidate à l'élection présidentielle de 2022. Après avoir échoué face à Emmanuel Macron, elle "changera de stratégie" par rapport à 2017. "Ce qui est important c'est que tous les Français comprennent qu'il y a un grand choix à faire", a-t-elle déclaré mercredi 27 janvier sur franceinfo.

En 2017, "je n'ai pas été assez pédagogue pour faire comprendre aux Français l'importance de ce choix", explique la présidente du RN. Le choix n'est pas "tellement une question de personnes. C'est une rivalité fondamentale entre deux visions radicalement différentes". Pour Marine Le Pen, les Français devront choisir entre "deux grands choix : la vision nationale que je porte et la vision mondialiste que porte Emmanuel Macron. Un choix qui n'a pas été véritablement tranché en 2017".

Si les Français choisissent le mondialisme "porté par Emmanuel Macron nous irons de mal en pis, cela attentera à nos libertés, à notre indépendance, notre prospérité et notre sécurité", prévient Marine Le Pen.

"La proportionnelle est une forme de stabilité"

Pour les élections législatives, Marine Le Pen "croit beaucoup à la proportionnelle. Une des raisons des crises systématiques que nous vivons, notamment les 'gilets jaunes', c'est l'absence de représentativité du peuple français à l'Assemblée nationale", explique-t-elle. "Je crois que la proportionnelle est une forme de stabilité pas d'instabilité, précise Marine Le Pen. Si Emmanuel Macron n'a pas le courage d'assumer les promesses qu'il a pu faire aux Français, car c'est une promesse, s'il faut en passer par un référendum, on en passera par un référendum. Mais objectivement, quasiment tous les partis sont pour la proportionnelle, 75% sont pour. Donc à un moment donné on peut aller dans le sens de ce que souhaitent les Français."

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\" le mercredi 27 janvier.
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, était l'invitée du "8h30 franceinfo" le mercredi 27 janvier. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)