Présidentielle : quel choix pour les insoumis ?

Pour sa deuxième campagne, Jean-Luc Mélenchon a fait un gros score, huit points de plus qu'en 2012. Il a réuni 19,62% des voix. Un peu plus de sept millions d'électeurs qu'il souhaite consulter avant de donner une consigne de vote. 

FRANCE 3

Lorsqu'il arrive parmi ses insoumis dans ce QG d'un soir dans le 10ème arrondissement hier soir, lundi 24 avril, Jean-Luc Mélenchon peut encore croire à la qualification pour le second tour. Dans la rue résonne le cri de ralliement de sa campagne. Ils ne reverront leur candidat qu'à 22 heures, deux heures après l'annonce des estimations. Jean-Luc Mélenchon accuse le coup et pour le second tour, décide de ne pas décider seul.

Un mouvement collectif

"Chacun et chacune d'entre vous sait en conscience quel est son devoir. Dès lors, je m'y range", a déclaré le candidat de "La France insoumise". Les 450 000 insoumis qui ont appuyé sa candidature seront consultés par internet aujourd'hui et demain pour qu'ils se prononcent autour de questions à définir entre abstention, vote blanc ou vote Macron. "Il l'a toujours dit, c'est un mouvement collectif, ce n'est que le porte-parole de ce mouvement", explique l'un de ses militants. Jean-Luc Mélenchon devrait conduire ses insoumis jusqu'aux législatives.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 23 avril 2017, à Paris, au soir du premier tour de l\'élection présidentielle. 
Le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 23 avril 2017, à Paris, au soir du premier tour de l'élection présidentielle.  (BERTRAND GUAY / AFP)