Présidentielle : le rêve brisé de Jean-Luc Mélenchon

S'il réussit un meilleur score que lors de la précédente élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon ne termine que quatrième du premier tour. Il a refusé de donner une consigne de vote pour le second tour.

France 2

Entre amertume et déception, la quatrième place de Jean-Luc Mélenchon derrière Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon, a plongé les soutiens du candidat de la France insoumise dans l'abattement avant que l'humeur ne redevienne plus combative en cours de soirée, dimanche 23 avril. Le beau score réalisé par Jean-Luc Mélenchon n'a pourtant pas suffi à consoler de nombreux militants en larmes à l'issue d'une campagne qui avait fait naître de grands espoirs.

Pas de consigne de vote

À 22 heures, le candidat a finalement pris la parole pour revenir sur ces résultats, ne donnant en revanche aucune consigne de vote, renvoyant dos à dos Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Certains militants craignent, de leur côté, que ce manque de consignes pousse certains à ne pas se déplacer lors du second tour du 7 mai, favorisant ainsi Marine Le Pen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 23 avril 2017, à Paris, au soir du premier tour de l\'élection présidentielle. 
Le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 23 avril 2017, à Paris, au soir du premier tour de l'élection présidentielle.  (BERTRAND GUAY / AFP)