Présidentielle : "Ne faites pas la terrible erreur de mettre un bulletin FN" dans l'urne, martèle Jean-Luc Mélenchon

Le leader de la France insoumise, qui envisage de se présenter aux législatives à Marseille, Toulouse ou Lille, était sur le plateau de TF1, dimanche 30 avril.

Jean-Luc Mélenchon arrive dans son bureau de vote, à Paris, le 23 avril 2017.
Jean-Luc Mélenchon arrive dans son bureau de vote, à Paris, le 23 avril 2017. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

"Surtout ne pas faire ça." Invité du "20 heures" de TF1, dimanche 30 avril, Jean-Luc Mélenchon a appelé les Français à ne pas voter pour Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. "Je dis à tous ceux qui m'écoutent : ne faites pas la terrible erreur de mettre un bulletin de vote pour le Front national, car vous pousseriez le pays à un embrasement général dont personne ne voit le bout", a-t-il affirmé.

Assurant qu'il n'y avait "pas d'ambiguïté" dans sa position concernant le second tour, il a affirmé qu'il n'était pas partisan d'un "ni [Le Pen], ni [Macron]". Malgré tout, il estime que "le résultat ne procurera au pays aucune stabilité", quel que soit le futur président.

Candidat aux législatives à Marseille, Lille ou Toulouse ?

"Le vrai déterminant du pays, ce sont les élections législatives, et je vais mener la manoeuvre pour obtenir une majorité parlementaire", a indiqué l'ancien candidat de la France insoumise. Ce dernier s'est dit "prêt à gouverner le pays" si son camp obtient une majorité.

Dans un mois, on se débarrassera de la politique de Monsieur Macron, car cet homme n'est pas capable de diriger le pays.Jean-Luc MélenchonTF1

Sur un plan plus personnel, Jean-Luc Mélenchon a dit envisager une candidature à Marseille, Lille ou Toulouse.