Présidentielle 2022 : Éric Zemmour "se nourrit des faiblesses, du fait qu'une partie de la gauche a abandonné la république", estime Manuel Valls

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'ancien Premier ministre a dénoncé mardi sur franceinfo "les mensonges et la manipulation de l'histoire" opérés par le candidat à la présidentielle soutenu par le parti Reconquête!.

Éric Zemmour "manipule l'histoire au service d'un projet politique [...] et ça me paraît particulièrement dangereux", a dénoncé sur franceinfo mardi 11 janvier Manuel Valls, pour justifier la rédaction de son livre, Zemmour l'antirépublicain, qui sort le 12 janvier 2022. "Ses mensonges et sa manipulation de l'histoire visent à s'affranchir de la digue qui séparait la droite de l'extrême droite." 

L'ancien Premier ministre estime que le candidat d'extrême droite à l'élection présidentielle "se nourrit des faiblesses et du fait qu'une partie de la gauche a abandonné la république, les drapeaux, etc. Ça a donné des ailes à ce mouvement politique", analyse-t-il. Pour l'ancien chef du gouvernement de François Hollande, Éric Zemmour pourrait rendre Marine Le Pen plus fréquentable. "Tout le paradoxe c'est qu''il pourrait rendre Marine Le Pen plus modérée (…) Son objectif c'est la recomposition des droites sur les débris du Front national et du parti Les Républicains."

Manuel Valls considère cependant l'ancien journaliste et polémiste d'extrême droite comme "l'un des acteurs importants de cette élection". Dans ce contexte, Éric Zemmour mais aussi Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen "doivent pouvoir concourir parce qu'ils représentent des courants politiques de pensée. Je pense qu'ils auront ces 500 signatures", a-t-il assuré. Les candidats de Reconquête! et La France insoumise demandent tous les deux une réforme du système de parrainages, qui pour l'instant oblige chaque candidat à rassembler 500 signatures, qui sont publiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.