François Baroin s'était préparé à devenir Premier ministre de Nicolas Sarkozy

Dans un entretien paru dans le "JDD", le maire de Troyes avoue qu'il avait lié son destin politique à celui de Nicolas Sarkozy. Mais la primaire de la droite en a décidé autrement.

François Baroin, à Paris, le 18 octobre 2016.
François Baroin, à Paris, le 18 octobre 2016. (MAXPPP)

"J'avais fait le travail de préparation mentale pour exercer ce type de responsabilités", reconnaît François Baroin dans l'édition datée du 12 février du Journal du dimanche (article payant). L'actuel maire de Troyes (Aube) raconte qu'il s'était préparé à devenir l'éventuel Premier ministre de Nicolas Sarkozy, en cas de victoire de ce dernier à la primaire de la droite, puis à l'élection présidentielle. L'ancien chef de l'Etat lui avait en effet promis une nomination à Matignon.

"On a un candidat, on le soutient"

François Baroin aurait même envisagé être candidat à la primaire de la droite si Nicolas Sarkozy ne s'était pas présenté, mais assure aujourd'hui n'être "candidat à rien". Envisagé pendant un temps comme "plan B" de François Fillon, empêtré dans l'affaire Penelope, il maintient : "Cette question n'existe plus. On a un candidat, on le soutient. On doit gagner. C'est l'enjeu aujourd'hui." Selon le JDD, au moins 200 parlementaires et des milliers de maires étaient prêts à appuyer sa candidature.