Election présidentielle 2022 : la participation au premier tour s'établit à 65% à 17 heures, en recul de 4,4 points par rapport à 2017

Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, le taux de participation était de 69,42% à 17 heures. 

Le taux de participation au premier tour de l\'élection présidentielle a atteint 25,48% à midi le 10 avril 2022, selon les chiffres officiels communiqués par le ministère de l\'Intérieur. 
Le taux de participation au premier tour de l'élection présidentielle a atteint 25,48% à midi le 10 avril 2022, selon les chiffres officiels communiqués par le ministère de l'Intérieur.  (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé. Suivez la soirée électorale dans notre nouveau direct.


Le recul se confirme. Le taux de participation au premier tour de l'élection présidentielle s'établit à 65% à 17 heures, dimanche 10 avril, selon les données du ministère de l'Intérieur. La participation est en recul de 4,4 points par rapport à la même heure en 2017, où elle atteignait 69,42%. Elle était de 70,59% en 2012. La participation à 17 heures est toutefois plus élevée de 6,5 points que celle du 21 avril 2002 (58,45%), année record pour l'abstention à un premier tour d'élection présidentielle. 

Une participation de 25,48% à 12 heures. Le taux de participation a atteint 25,48% à midi, selon les chiffres officiels communiqués par le ministère de l'Intérieur. A titre de comparaison, en 2017, le taux de participation au premier tour à la mi-journée était de 28,54%. En 2002 à la même heure, il était de 21,4%, un record d'abstention pour un scrutin présidentiel sur les vingt dernières années. 

Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Fabien Roussel, Jean Lassalle et Emmanuel Macron ont voté dimanche. Les cinq candidats ont voté hors de la région parisienne dimanche matin. Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a voté dans une école de sa circonscription à Marseille (Bouches-du-Rhône), le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, Philippe Poutou, s'est rendu à Bordeaux (Gironde), Marine Le Pen (Rassemblement national) à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Fabien Roussel (Parti communiste) à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), Jean Lassalle (Résistons) à Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques) et Emmanuel Macron (En Marche) a voté au Touquet (Pas-de-Calais).

Anne Hidalgo, Valérie Pécresse, Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Yannick Jadot et Eric Zemmour ont voté en région parisienne. La maire socialiste de Paris et candidate à l'élection présidentielle, Anne Hidalgo, a été la première à placer son bulletin dans l'urne d'une école située dans le 15e arrondissement de Paris, dimanche vers 8h30. Puis ont suivi la candidate Les Républicains Valérie Pécresse à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) à Pantin (Seine-Seine-Denis), Eric Zemmour (Reconquête !) dans le 8e arrondissement de Paris, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) à Yerres (Essonne) et Yannick Jadot (Europe-Ecologie-Les-Verts) à Paris.. 

Les ex-présidents ont voté pour le premier tour. Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont rendus aux urnes, dimanche matin. Nicolas Sarkozy s'est déplacé dans le 16e arrondissement de Paris. Quant à François Hollande, fidèle à ses habitudes, il est allé voter dans sons fief à Tulle (Corrèze).

Quelque 48,7 millions d'électeurs sont appelés aux urnes, un nombre en augmentation par rapport aux élections régionales et départementales de l'an dernier. 

Vers une abstention record ? Les spécialistes sont nombreux à craindre que le record d'abstention du 21 avril 2002 (28,4%), le plus haut niveau jamais enregistré pour le premier tour d'une élection présidentielle, puisse être battu, soit bien plus qu'en 2017 (22,2%) qui n'était déjà pas un bon cru. Cette année, la cristallisation du vote se fait en effet beaucoup plus tardivement que lors des précédents scrutins. 

Quelles sont les modalités du vote ? Les bureaux de vote sont ouverts de 8 heures à 19 heures (et non plus 18 heures). Dans les grandes villes, ceux-ci sont même ouverts jusqu'à 20 heures. L'élection présidentielle est un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Il est possible d'être élu dès le premier tour en remportant la majorité absolue des suffrages exprimés. Sinon, les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages sont qualifiés pour un second tour.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

17h55 : Plouézec petite commune des Côtes d'Armor, ce matin 1 h d'attente pour voter...y a t il plus de participation contrairement à vos taux annoncés ??

17h55 : Bonjour FI, plus d'une heure d'attente ici aussi sur mon bureau de vote de Paris 11

17h55 : Idem dans le 15è à Paris : très mauvaise organisation avec moins d'assesseurs que pour toutes les autres élections. Scandaleux.

17h54 : 2 heures et demie d’attente à Nuremberg avant de pouvoir voter auxquelles je dois ajouter 3 heures de trajet… Beaucoup de personnes ont dit ne pas vouloir revenir voter au 2e tour dans ces conditions…

17h54 : Dans les commentaires, plusieurs d'entre vous rapportent une longue attente pour pouvoir glisser son bulletin dans l'urne.

17h52 : Cette modalité de vote dite "par correspondance", au sein même des établissements pénitentiaires, existe depuis 2019. C'est la première fois qu'elle est proposée pour la présidentielle #AFP ⤵️ https://t.co/H8kAqiy5Z2

17h51 : Comme beaucoup de détenus, Sofiane (les prénoms ont été modifiés), 28 ans, vote pour la première fois - avant tout pour "sortir de sa cellule" où il est "enfermé 22 heures sur 24". "Avant, je ne votais pas car je n'avais pas que ça à penser : j'étais libre", rit-il jaune #AFP ⤵️ https://t.co/h6SfiWknjh

17h52 : Des bulletins, deux isoloirs, une urne : à Fleury-Mérogis (Essonne), la plus grande maison d'arrêt d'Europe, des détenus ont voté cette semaine pour l'élection présidentielle, une première pour ce type de scrutin au sein même de la prison et pour nombre d'entre eux, selon l'Agence France presse.

17h33 : Je tiens à préciser que les assesseurs/agents sur place font tout ce qu'ils peuvent, sont d'une très grande gentillesse et efficacité. Ils ne sont simplement pas assez nombreux visiblement.

17h33 : Plusieurs heures de queue pour pouvoir voter dans mon bureau de vote à Paris.Des gens abandonnent, fatigués d'attendre debout. Il y a visiblement un problème d'organisation, qui pose un problème démocratique évident. https://t.co/Fhajq6mFGq

17h35 : Bonjour A Paris plus d'une heure d'attente dans plusieurs bureaux de vote depuis la fin de matinée. Les assesseurs demandent de repasser plus tard en indiquant ne pas être certain que tout le monde puisse voter avant la fermeture. Ce sont des cas particuliers ou vous avez des échos identiques d'autres bureaux (ce qui pourrait nuancer les conclusions sur la participation) ?

17h32 : @olivier 74940 C'est effectivement ce que disent certains électeurs à Paris, dont . Sans que l'on sache si cette attente est liée à une affluence ou à des problèmes d'organisation.

17h34 : Une baisse de participation ? Euh pas à notre bureau de vote sur Annecy le vieux. Plus d'une heure d'attente !

17h39 : Les cinq départements où la participation à 17 heures est la plus élevée sont : la Dordogne, l'Aveyron, le Gers, la Haute-Loire et les Pyrénées-Atlantiques. A l'inverse, les cinq territoires où le taux de participation est le plus faible sont : la Corse-du-Sud, l'Essonne, Paris, la Seine-Saint-Denis et la Haute-Corse.


17h37 : Voici une carte qui permet de visualiser le taux de participation à 17 heures par département.

17h17 : Comme pour le meeting de l’Arena, il y a une très très longue queue presse pour rentrer https://t.co/OCHaJw38vd

17h22 : Pas encore 17h et il y a déjà du monde devant le hall 6 du parc des expositions de la porte de Versailles. C’est ici que les macronistes vont attendre les résultats du premier tour de la #Presidentielle2022 https://t.co/pxZKhmyQWy

17h21 : La soirée électorale d'Emmanuel Macron a lieu au parc des expositions, porte de Versailles, dans le sud-ouest de Paris. En 2017, il avait tenu sa soirée électorale du premier tour au même endroit. Notre journaliste Margaux Duguet est sur place.

17h14 : En 2017, l'abstention avait atteint le troisième niveau le plus élevé de la Ve République, à 22,2%, pour un duel final entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

17h12 : Le taux d'abstention au premier tour de l'élection présidentielle pourrait atteindre 26,5selon une première estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France. Jusqu'ici, le record dans un scrutin pour l'Elysée remonte à 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen s'était hissé au second tour face à Jacques Chirac, alors que 28,4% des électeurs étaient restés chez eux.

17h08 : La participation à 17 heures est toutefois plus élevée que celle du 21 avril 2002 (58,45%), année record pour l'abstention à un premier tour d'élection présidentielle.



(FRANCEINFO)

17h06 : La participation est en recul de 4,4 points par rapport à la même heure en 2017, où elle atteignait 69,42%. Elle était de 70,59% en 2012.

17h04 : 🗳🇫🇷 #Élections2022 l Le taux de participation à 17h pour le 1er tour de l'#electionpresidentielle2022 en France métropolitaine est de 65,00 %. Plus d'informations 👇

17h03 : La participation au premier tour s'établit à 65% à 17 heures, en baisse par rapport à 2017, selon le ministère de l'Intérieur.

16h46 : Ici Bologne Italie, A VOTÉ :) Allez on se bouge, tous aux urnes!



16h43 : Bonsoir @Flololo et @Nicolas. C'est bien à 17 heures que je donnerai dans ce direct une nouvelle estimation de la participation, d'après les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur.

16h44 : Bonjour, il y a-t-il une estimation du taux de participation à 16h ou 17h ?

16h45 : Bonsoir Violaine, a-t-on les chiffres de la participation à 16 heures ?

Merci !

16h39 : En raison du confinement contre le Covid-19 à Shanghai, les 25 millions d'habitants de la mégapole chinoise sont contraints de rester chez eux. Parmi eux, des milliers de Français qui ne peuvent pas voter pour le premier tour de la présidentielle. "Abstentionnistes forcés", ils m'ont confié leur déception et leur frustration.

16h32 : Bonjour @Arnaud. La radio franceinfo aura aussi sa propre édition spéciale. De 19 heures à 22 heures, avec Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. Puis une édition spéciale des "Informés" de 22 heures à minuit.

16h33 : Bonjour France Info. L'édition spéciale de ce soir sera-t-elle commune à la radio et au canal 27 ?

16h28 : Bonsoir @Philippe. La chaîne info, sur le canal 27, a sa propre émission spéciale, indépendante de celle de France 2. Celle de la chaîne franceinfo est organisée de 18 heures à 1 heure. Tandis que France 2 proposera une grande soirée électorale, présentée par Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse.

Vous pourrez regarder ces émissions sur notre site franceinfo.fr, en principe depuis l'étranger.

16h30 : Bonsoir. L'édition spéciale de France 2 sur le premier tour des élections sera-t-elle aussi disponible sur Franceinfo TV ? En tant que Français de l'étranger, j'aimerais pouvoir suivre ce programme. Merci

16h15 : Il est 16 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

• La participation au premier tour de l'élection présidentielle s'établit à 25,48% à midi, en baisse de trois points par rapport à 2017 (28,54%) à la même heure.

• Quelque 48,7 millions d'électeurs sont convoqués au premier tour de l'élection présidentielle. Les 12 candidats ont déjà glissé leur bulletin dans l'urne.

L'Ukraine a ouvert 5 600 enquêtes pour crime de guerre présumés sur son territoire depuis le début de l'invasion russe, a annoncé la procureure générale d'Ukraine Iryna Venediktova, sur la chaîne britannique Sky News.

• Un avion de tourisme s'est écrasé après son décollage à l'aéroport de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), faisant trois morts – le pilote et deux passagers.

Bordeaux a battu Metz (3-1) et abandonne la dernière place du classement à son adversaire du jour. A la mi-temps, Nantes mène à Brest (1-0), Monaco et Troyes sont à égalité (1-1), tout comme Angers et Lille (1-1).

15h38 : Voici la carte des départements où la participation était la plus faible à midi. Cela concerne notamment l'Ile-de-France, puisque les cinq départements les moins "votants" étaient la Seine-Saint-Denis (14,71%) , Paris (15,34%), le Val-d'Oise (18,82%), l'Essonne (18,89%) et les Hauts-de-Seine (19,13%).



(FRANCEINFO)

15h29 : Le taux de participation à La Réunion est estimé à 47,89% à 17 heures locales, annonce la préfecture. En 2017, à la même heure, il avait atteint 49,12% en 2017 et 56,16% en 2012.

15h25 : Les jours de vote, c'est devenu un rituel. Les 12 candidats ont glissé leur bulletin dans l'urne devant les caméras et les photographes. Anne Hidalgo s'est lancée la première, dès l'ouverture à Paris, et Emmanuel Macron a fermé la marche au Touquet, en début d'après-midi.



(FRANCE 2)

14h52 : La participation est en baisse dans 77 départements par rapport à 2017. Elle est en hausse dans 20 départements, dont le Vaucluse (+9 pts), le Pas-de-Calais (+6 pts), la Dordogne ou la Saône-et-Loire. https://t.co/mrWPLLAhep

14h51 : A midi, la participation était en baisse dans 77 départements par rapport à 2017, selon le compte NSPPolls, qui compile notamment les sondages réalisés durant la campagne. La participation, à l'inverse, était en hausse dans 20 départements. Les hausses les plus sensibles sont observées dans le Vaucluse (+9 points) et le Pas-de-Calais (+6), selon la même source.

14h59 : Bonjour . Un nouveau taux de participation provisoire sera communiqué officiellement à 17 heures. Puis une première estimation du taux général d'abstention est prévue à 17h20, avant une seconde à 19h20. A 20 heures, et pas avant, nous communiquerons des estimations pour les candidats, à partir du dépouillement des premiers bulletins dans des bureaux de vote sélectionnés au préalable. Les résultats officiels sont communiqués plus tard.

14h47 : Merci pour ce live actif ! Vers quelle heure aura-t-on des premiers résultats sur l'élection ?

14h40 : Des militants @GhjuventuLibera , le mouvement de jeunes de Corsica Libera, ont installé des banderoles devant le bureau centralisateur de Bastia.

14h51 : Des militants de Ghjuventù Libera, le mouvement de jeunes de Corsica Libera, ont installé des banderoles en hommage à Yvan Colonna devant le bureau centralisateur de Bastia (Haute-Corse), rapporte France 3 Corse ViaStella. "On ne va pas empêcher les gens de voter mais c’était important de marquer le coup", déclare Ghjuvan’Battista Pieri, président du mouvement.

13h47 : Bonjour @ano. Au 7 avril, annonçait le ministère de l'Intérieur à 20 Minutes, il y en avait officiellement 1,32 million. En 2017, relèvent nos confrères en citant l'Insee, 1,6 million de procurations avaient été établies. En revanche, nous n'avons pas encore les chiffres de la participation parmi ces électeurs ayant obtenu une procuration.

13h41 : On a des statistiques sur la participation réelle et les sondages qui parlaient de la participation à l'avance. Mais a-t-on des statistiques sur les procurations ?

13h33 : Au bureau de vote numéro 67 du 19e arrondissement de Paris, des électeurs et électrices de ce quartier populaire votent pour le premier tour de l'élection présidentielle. Voici la file d'attente aux alentours de midi devant l'école élémentaire de la rue de Tanger. "Cela ne désemplit pas depuis 11 heures", explique un assesseur à notre confrère, le photographe Pierre Morel.





(PIERRE MOREL / FRANCEINFO)

13h34 : Et de douze candidats sur douze. Le président sortant Emmanuel Macron, à son tour, a glissé son bulletin dans l'urne. Il était dans un bureau de vote du Touquet (Pas-de-Calais).



(THIBAULT CAMUS VIA AFP)

12h22 : Les cinq départements ayant le plus voté à midi sont la Saône-et-Loire (39,05%), le Gers (37,71%), l'Ardèche (35,55%), la Dordogne (34,63%) et le Vaucluse (32,64%). Les cinq départements qui se sont le moins mobilisés sont la Seine-Saint-Denis (14,71%) , Paris (15,34%), le Val-d'Oise (18,82%), l'Essonne (18,89%) et les Hauts-de-Seine (19,13%).

12h17 : Bonjour @EuLax. Le taux de participation dans le département de la Haute-Corse atteignait 25,07% à midi, contre 28,99% en 2017 à la même heure, selon la préfecture. Il est de 25,86% en Corse-du-Sud.

12h16 : A-t-on l'abstention en Corse ?