Résultats présidentielle 2022 : Emmanuel Macron en tête, Marine Le Pen devance Jean-Luc Mélenchon d'une courte tête

Le duel de 2017, annoncé depuis des mois, aura bien lieu. Le président sortant, Emmanuel Macron, va affronter, pour la seconde fois, la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Les candidats arrivés en tête au premier tour de la présidentielle, le 10 avril 2022.
Les candidats arrivés en tête au premier tour de la présidentielle, le 10 avril 2022. (FRANCE 2)
Ce qu'il faut savoir

Les Français ont tranché : ils veulent rejouer le match d'il y a cinq ans. Dimanche 10 avril, jour du premier tour de l'élection présidentielle 2022, les électeurs ont choisi de qualifier Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour. "Les deux qualifiés sont bien Emmanuel Macron et Marine Le Pen, mais Jean-Luc Mélenchon est très proche, et l'écart s'est resserré", a expliqué Brice Teinturier, directeur d'Ipsos-Sopra Steria.

Ce direct est désormais terminé. Vous pouvez suivre le nouveau direct du lundi 11 avril à cette adresse.

>> Résultats présidentielle 2022 : découvrez les scores de l'élection dans votre ville

Macron et Le Pen en tête. Le président sortant obtient 27,6% des suffrages, selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria, contre 24% il y a cinq ans. La candidate du RN, en lice pour la troisième fois, récolte 23% des voix, toujours selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, France 24/RFI/MCD, Public Sénat/LCP Assemblée nationale et Le Parisien. C'est mieux qu'en 2017, où elle avait obtenu 21,3% des suffrages. 

Zemmour et Dupont-Aignan soutiennent Marine Le Pen pour le second tour. Arrivé loin derrière avec 7,2% des voix, Eric Zemmour a été le premier candidat à appeler à voter pour la candidate du Rassemblement national. "Je ne me tromperai pas d'adversaire", a martelé le candidat d'extrême droite. Il a été suivi quelques minutes plus tard par Nicolas Dupont-Aignan (2,1%), qui avait déjà soutenu la candidate du RN en 2017.

 Six candidats appellent à faire barrage à l'extrême droite. Jean-Luc Mélenchon (LFI), Valérie Pécresse (LR), Anne Hidalgo (PS), Fabien Roussel (PCF), Yannick Jadot (EELV) et Philippe Poutou (NPA) ont appelé à faire barrage à l'extrême droite au second tour, soit en votant pour le président sortant, soit en ne donnant aucune voix à Marine Le Pen. 

Mélenchon troisième homme, suivi de Zemmour, Pécresse et Jadot. Il ne termine pas quatrième comme en 2012 et 2017, mais troisième. Avec 22,2% des suffrages, selon notre estimation, Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise, fait mieux qu'il y a cinq ans, où il avait obtenu 19,58% des voix. Loin derrière lui suit le candidat d'extrême droite Eric Zemmour, qui finit bien en deçà de ses ambitions initiales avec 7,2% des suffrages. Il est talonné par la candidate LR Valérie Pécresse qui, avec 4,8% des voix, réalise le pire score pour le parti traditionnel de droite sous la Ve République. En 2017, le candidat de sa famille politique, François Fillon, avait totalisé 20,01% des suffrages malgré les affaires. Yannick Jadot, le candidat EELV, obtient, lui, 4,7% des voix, un score bien éloigné des prétentions des écologistes en début de campagne. Impossible néanmoins de comparer à 2017 puisque ces derniers s'étaient rangés derrière le candidat du PS. 

Les scores des autres candidats. Avec 2,3% des voix, le candidat communiste, Fabien Roussel, est en dessous de la barre fatidique des 5%, qui permet de se faire rembourser ses frais de campagne. Il est devancé par le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle, qui, avec 3,1% des suffrages, triple son score de 2017 (1,21%). La catastrophe était annoncée, elle s'est bien réalisée : avec 1,7% des voix, la candidate du PS, Anne Hidalgo, entraîne le Parti socialiste dans une crise profonde. Nicolas Dupont-Aignan fait moins bien qu'en 2017 (4,7%) puisqu'il totalise 2,1% des voix. Les deux candidats trotskistes ferment le bal : Philippe Poutou obtient 0,7% et Nathalie Arthaud 0,6%. 

L'abstention estimée à 26%. Selon notre estimation Ipsos-Sopra Steria, un peu plus d'un quart des Français ont boudé les urnes dimanche.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

00h28 : Même Neuilly a basculé dans l'escarcelle du président sortant. Emmanuel Macron frôle les 50% dès le premier tour dans la ville de Nicolas Sarkozy, Eric Zemmour est second et Valérie Pécresse sur la troisième marche du podium, avec 15% des voix.

00h25 : La tortue vient d'arriver au milieu des soutiens de Jean-Luc Mélenchon, la folie s'empare des abords du Cirque d'Hiver.

00h26 : Et pendant ce temps, devant le QG des "insoumis"...

00h29 : Bonsoir @Ana. C'est ce qui se passe à chaque élection : il est impossible d'avoir les résultats intégraux dès la fermeture des bureaux, donc nous communiquons à 20 heures une estimation. Elle est toujours présentée comme telle, avec ce que cela implique de prudence. Elle est élaborée par des instituts (chez nous, Ipsos-Sopra Steria) qui se basent sur une sélection de bureaux qui, additionnés, sont les plus représentatifs possibles du vote de tous les Français.

Le procédé n'est pas parfait, mais si l'estimation était vraiment serrée à 20 heures, nous n'hésiterions pas à annoncer que les candidats sont trop proches pour être départagés. En l'occurrence, notre estimation donnait plus de trois points d'avance à Marine Le Pen à 20 heures, ce qui laissait peu de risque d'une qualification surprise de Jean-Luc Mélenchon. Et le patron d'Ipsos ne croyait pas à ce scénario après la dernière mise à jour de l'estimation.

00h21 : Bonsoir ! Comment se fait-il que l'on annonce clairement deux candidats au 2nd tour sans même avoir les résultats précis de tous les bureaux ? Et de l'international ?

00h18 : Les Insoumis ne jettent pas l’éponge. Ils attendent les résultats officiels donné par le ministère de l’intérieur d’ici une heure environs tout admettant que l’hypothèse de passer devant Le Pen n’est pas la plus probable.

00h20 : L'entourage de Jean-Luc Mélenchon lorgne avec attention sur les résultats définitifs, mais reste prudent, rapporte notre journaliste Benjamin Mathieu, qui a passé la soirée auprès des militants de La France insoumise à Paris.

00h18 : Sale soirée pour Nicolas Dupont-Aignan, jusque dans son fief de Yerres (Essonne). Le candidat de Debout la France ne récolte que 10,8% sur ses terres. Il avait viré en tête avec 28,6% des voix il y a cinq ans.

00h13 : Le programme d'Emmanuel Macron pour les prochains jours se précise : mardi, le président-candidat se rendra à Strasbourg, rapporte France Bleu Alsace.

00h09 : Au deuxième tour, aucune hésitation possible. On ne confond pas libéralisme et fascisme, cause et conséquence. Parce qu'aujourd'hui, Marine Le Pen peut arriver au pouvoir.C'est simple, au second tour, ça sera #PasElle.La Une de l'Humanité du 11 avril https://t.co/sJnZAjKj2Y

00h13 : "Pas elle", s'écrie la une de L'Humanité daté de demain avec un rappel du logo du Front national (désormais RN). "La menace de voir la candidate d'extrême droite arriver au pouvoir n'a jamais été aussi grande", analyse le journal communiste.

00h04 : #presidentielles2022 #Presidentielle2022 #Rome
Pour Rome:
Participation 29.8%
Macron 45,6%
Melenchon 20,1%
Jadot 8,9%
Le Pen 6,8%
Zemmour 5,8%
Pecresse 4,5%.

Les résultats sur toute l’Italie demain

00h07 : @Doguesaddict Les résultats seront disponibles demain, mais sur Twitter, certains journalistes basés à l'étranger donnent les résultats de certaines capitales, où les Français expatriés ont voté. Comme ici avec notre bureau à Rome.

00h04 : #presidentielle Bonsoir Pierre, savez-vous où trouver les résultats de vote des français de l'étranger ?

00h08 : A Prades (Pyrénées-Orientales), dans le fief de Jean Castex, c'est Jean-Luc Mélenchon qui vire en tête, avec 27% des voix. Emmanuel Macron n'arrive que troisième, avec 21% des suffrages.

00h13 : Autre camouflet pour Valérie Pécresse : dans la ville où elle votait, à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), la candidate LR n'arrive que 4e avec 11,3% des voix.

23h58 : Plus d'un électeur sur quatre a boudé les urnes. Avec 26% d'électeurs qui ne se sont pas rendus aux urnes, ce premier tour a été marqué par une abstention supérieure de 3,8 points à celle de 2017. Pourquoi y a-t-il eu autant d'abstention ? Quel est le profil des abstentionnistes ? A quoi peut-on s'attendre pour le second tour ? Notre collègue Yann Thompson répond à ces questions dans un article.

23h56 : Les résultats des communes d'Ile-de-France commencent à tomber. A Versailles (Yvelines), la ville de Valérie Pécresse, la candidate LR ne se classe que quatrième (13,5%), devancée par Emmanuel Macron (31,4%), mais aussi Eric Zemmour (19,2%) et Jean-Luc Mélenchon (14,2%).

23h53 : Merci ! #Presidentielles2022 #Melenchon https://t.co/zH2idPGpQp

23h53 : Sorti saluer ses partisans devant le Cirque d'hiver, à Paris, Jean-Luc Mélenchon est acclamé par la foule.

23h46 : A signaler une autre manifestation à Lyon contre l'affiche proposée au second tour, souligne France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. La police est intervenue et les incidents sont terminés.

23h52 : @Fabi Selon le ministère de l'Intérieur, après dépouillement de 86% des bulletins, on compte 1,57% de bulletins blancs et 0,70% de bulletins nuls. C'est à peu près dans les mêmes eaux que pour le premier tour de 2017.

23h45 : Bonsoir, est-il possible de connaître le score du vote blanc svp? Merci

23h43 : @Mimi Alors si, on peut, mais le nombre de communes où les résultats sont disponibles se compte sur les doigts d'une main.

23h43 : Pourquoi, sur le site du ministère de l’intérieur, on ne peut pas accéder aux résultats de la Seine Saint Denis ?

23h43 : A l'heure où je vous écris, les résultats officiels du ministère de l'Intérieur portent sur près de 85% des bulletins dépouillés, et l'écart entre la deuxième et le troisième est important. Les bulletins restants sont issus des grandes villes, où les bureaux ferment plus tard, et où les scores de Jean-Luc Mélenchon sont élevés. A terme, le score devrait se rapprocher de l'estimation que nous fournit Ipsos-Sopra Steria.

23h44 : Vous êtes encore très nombreux à nous demander si l'écart de 0,8 points entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen peut encore se réduire. Je vais essayer d'être clair : Ipsos-Sopra Steria ne nous communique pas des résultats temporaires, mais une estimation du résultat définitif en fonction de remontées de bureaux de vote sélectionnés pour leur représentativité. La dernière estimation en date, qui donne Marine Le Pen à 23% et Jean-Luc Mélenchon à 22,2%, ne bougera plus ce soir. Elle sera remplacée dans les prochaines heures par les résultats définitifs, issus du ministère de l'Intérieur.

23h38 : Les électeurs d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), où Marine Le Pen a voté tout à l'heure, éliraient la candidate du RN dès le premier tour : ils lui accordent 51,3% des voix, loin devant Jean-Luc Mélenchon (17,2%) et Emmanuel Macron (16,8%). Le Touquet (Pas-de-Calais), où Emmanuel Macron a glissé son bulletin dans l'urne, plébiscite le président sortant (55,8%).

23h36 : Les pompiers éteignent un feu allumé par manifestants place Ste Anne à #Rennes #Presidentielle2022

23h36 : L'ambiance se tend. Rue St Michel des vitrines sont cassées par des individus cagoulés et masqués. #Rennes #Presidentielle2022

23h36 : "#Rennes debout, soulève toi" scandent les manifestants qui marchent "contre la droite" après la qualification #Macron et #Lepen au 2e tour #Presidentielle 2022 https://t.co/Mf5sF0RwoA

23h36 : Des incidents ont éclaté à Rennes après l'annonce des résultats du premier tour de la présidentielle, tweete une journaliste de Ouest-France.

23h34 : Sur BFMTV, le député LR du Vaucluse, Julien Aubert, a annoncé qu'il ne voterait "pas pour Emmanuel Macron". "J'attends demain que Les Républicains prennent une décision collective, parce que c'est ce que nous avons décidé. Et ensuite, à titre personnel, je dirai pour qui je vote, et ce choix ne sera pas le même que Valérie Pécresse. En tout cas je ne voterai pas pour Emmanuel Macron."

23h33 : Au Havre, dans la ville d'Edouard Philippe, Emmanuel Macron a été coiffé au poteau par Jean-Luc Mélenchon. Le leader des "insoumis" atteint 30,2% contre 27,53% au président-candidat. Marine Le Pen arrive en 3e position avec un peu plus de 20% des voix.

23h29 : « Ni Le Pen, Ni Macron : c’est la révolution »L’espoir renaît devant le QG de @JLMelenchon alors que l’écart se ressert de 0.8% entre Melenchon et Le Pen selon une nouvelle estimation. #presidentielles2022 https://t.co/r0FkvsEtV2

23h28 : Devant le Cirque d'hiver, à Paris, les partisans de Jean-Luc Mélenchon veulent croire à un retournement de situation, rapporte le journaliste Rémy Buisine, de Brut.

23h27 : Il reste 18% des bulletins de vote à dépouiller, selon le site du ministère de l'Intérieur.

23h27 : Bonjour bonjour ! Quel pourcentage de bulletins reste il à dépouiller ?

23h27 : "Je suis un peu stupéfaite. L'écart qui a été donné à 20 heures s'est considérablement rétréci, on parle de 300 000 voix d'écart : c'est potentiellement du jamais vu. Je ne dis pas que l'espoir est permis, mais la militante que je suis est déchirée face à ce duel annoncé [entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen]. C'est vrai que j'ai une petite envie de m'accrocher à cette chance."

Invitée de France 2, Clémentine Autain réagit à la dernière estimation d'Ipsos-Sopra Steria, selon laquelle seul 0,8 point sépare Jean-Luc Mélenchon de Marine Le Pen.

23h22 : Mais laissez-moi avouer qu'il est non seulement frustrant, choquant mais aussi douloureux d'accepter qu'en pleine guerre génocidaire en Ukraine, tant de citoyens français aient donné leurs voix à la candidate pro-Poutine, financée par la Russie.

23h24 : La militante féministe ukrainienne Inna Shevchenko, une figure des Femen, se désole du score de Marine Le Pen en pleine guerre en Ukraine.

23h21 : Jean Lassalle écrase les débats à Lourdios Ichères, le petit village des Pyrénées-Atlantiques dont il a longtemps été maire : 65% des voix lui reviennent, soit... 74 bulletins. Moins de succès pour Philippe Poutou à Blanquefort (Gironde), où se trouvait l'usine Ford dont il était ouvrier jusqu'à sa fermeture. Il y récolte 1,5% des voix.

23h20 : C'est fini. A Nantes, @JLMelenchon (plus de 37 000 voixc) arrive largement en tête devant Macron, tandis que @MLP_officiel ne dépasse pas les 9%. Anne Hidaldo fait moins de 3%...

23h23 : A Nantes aussi, le candidat de La France insoumise obtient presque 33% des voix, devant Emmanuel Macron (29,6) et Yannick Jadot (9,95%). Marine Le Pen n'obtient que 8,3% dans la ville. Score cinglant pour Anne Hidalgo (2,6%), quand on se rappelle que la maire de Nantes, Johanna Rolland, était sa directrice de campagne.

23h19 : Notre moteur de recherche par communes vous apprendra par exemple qu'à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), où Fabien Roussel est conseiller municipal, il récolte 20,7% des voix et se classe deuxième, devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, mais loin derrière Marine Le Pen (28,3%).

23h17 : AU FINAL : Jean-Luc Mélenchon truste les voix à Lille (42,70%) et dans les communes associées Lille Lomme Hellemmes (40,53%).

23h18 : A noter que Jean-Luc Mélenchon vire en tête à Lille, avec le double de son score national, tweete un journaliste de La Voix du Nord.

23h16 : N'oubliez pas que les résultats définitifs de nombreuses communes sont déjà disponibles, en cherchant leurs noms dans la barre de recherche sur notre page d'accueil.


23h14 : Le ministère de l'Intérieur agrège les résultats qui lui parviennent, donc d'abord les communes dont les bureaux ont fermé à 19 heures, d'abord les plus petites, puis les grandes villes, et maintenant les grandes agglomérations. Ce qui explique la remontée en décalé du candidat de La France insoumise.

23h13 : Bonsoir FI. Sur Le Pen-Mélenchon je ne comprends pas l'écart, très important, entre les dernières estimations (seulement 0,8% entre eux vers 22h30) et les 7 points les séparant sur le site du ministère de l'Intérieur: ?!