Comptes de campagne de Mélenchon : "Nous sommes sereins, toutes les accusations sont fausses", affirme l’avocat de Sophia Chikirou

La conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon est entendue, vendredi 19 octobre, par la police anticorruption à Nanterre. Elle est soupçonnée d'avoir surfacturé ses prestations auprès du leader de La France Insoumise lors de la Présidentielle de 2017.

Sophie Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon, le 25 janvier 2017 à Paris.
Sophie Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon, le 25 janvier 2017 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

"Nous sommes sereins car toutes les accusations sont fausses, basées sur des chiffres au mieux mal compris, au pire tronqués voire manipulés et cela ne pourra que devenir rapidement une évidence", a affirmé Maître David Marais, l'avocat de Sophia Chikirou, sur franceinfo vendredi 19 octobre. "C'est d'ailleurs pour cela que nous avons porté plainte en septembre contre monsieur de Chalvron", l’ancien rapporteur des comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, pour "dénonciation calomnieuse", a ajouté David Marais.

"Nous n’avons rien à cacher"

Sophia Chikirou, conseillère en communication du leader de La France insoumise, est entendue depuis vendredi matin par les policiers en charge de l'enquête sur les comptes de campagne présidentielle de La France insoumise et sur les emplois d’assistants parlementaires du mouvement. Selon des informations révélées par franceinfo, la dirigeante de la société de conseil Mediascop est soupçonnée d'avoir surfacturé ses prestations auprès du candidat Mélenchon dont elle était la directrice de communication lors de la campagne de 2017."Nous n’avons rien à cacher", a ajouté Maître David Marais qui se trouvait vendredi après-midi au côté de sa cliente. Jean-Luc Mélenchon a lui été entendu jeudi pendant cinq heures "pour enfoncer des portes ouvertes", selon ses propres mots.