Clip de campagne de Marine Le Pen : le musée du Louvre dénonce un tournage sans autorisation devant la Pyramide

L'équipe de la candidate du Rassemblement national n'a pas demandé d'autorisation pour tourner ces images, alors qu'il s'agit d'un préalable pour utiliser l'image de la Pyramide.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La candidate du RN, Marine Le Pen, dans un clip de campagné dévoilé le 15 janvier 2022, quatre jours après un tournage au musée du Louvre.  (FACEBOOK RASSEMBLEMENT NATIONAL)

Marine Le Pen a choisi le décor du musée du Louvre pour lancer la dernière ligne droite de la course à l'Elysée. La candidate du RN a dévoilé une vidéo de campagne, samedi 15 janvier, dans laquelle elle revient sur les lieux où Emmanuel Macron avait fêté sa victoire en 2017. ""Pour fermer définitivement la parenthèse ouverte il y a cinq ans du macronisme toxique pour le pays, j'ai besoin de vous à mes côtés", affirme la candidate du RN, dans ce clip de 3 minutes 30. Marine Le Pen y multiplie les références historiques, à l'image de son concurrent à l'extrême droite Eric Zemmour, en déambulant dans la cour du célèbre édifice parisien, "lieu mythique qui symbolise la continuité de la France".

Du côté du Louvre, on accueille ces images avec courroux. En effet, la candidate et ses équipes n'ont jamais transmis de demande d'autorisation pour leur tournage qui s'est déroulé mardi dernier, selon les informations du Parisien. Or "toute utilisation de l’image de la Pyramide doit faire l’objet d’une autorisation préalable", explique l'institution au quotidien. "La candidate et les membres de son équipe ont été informés par la direction du musée – alors qu’ils étaient présents sur le site du domaine du Louvre – de ce que ce tournage nécessitait un accord préalable", précise pourtant à franceinfo la direction du musée.

"Cette vidéo a été réalisée par la candidate et ses équipes le mardi 11 janvier 2022, sans aucune autorisation du musée, en violation des règles de droit applicable en matière de domanialité publique et de propriété intellectuelle", précise-t-elle encore à franceinfo. L’établissement public du musée du Louvre dit "étudier les suites qui pourraient être données quant aux conditions de ce tournage et de diffusion de cette vidéo. Quant à la demande de suppression de la vidéo, une analyse est en cours. Aucune option n’est exclue."

"Nous appartenons à l'ensemble des Français"

“Ils râlent pour la forme. Ils ne veulent pas d’emmerdes avec le pouvoir”, a répondu au Parisien un membre de l’équipe de Marine Le Pen. "Qui sont ces gens qui estiment que le Louvre leur appartient ?" a également réagi Jordan Bardella, président du RN. "Le Louvre, comme ils le disent eux-mêmes, appartient à tous les Français : Marine Le Pen n'a pas à demander d'autorisation pour faire une vidéo devant ce symbole de l'Histoire de France".

"Nous appartenons à l’ensemble des Français", a commenté, pour sa part, une source interne au Louvre dans Le Parisien. "Nous ne pouvons pas être l’identité d’un parti, d’une revendication. Or, dans son clip, Marine Le Pen revendique l’image du Louvre pour elle." La Pyramide du Louvre apparaissait déjà dans le clip de campagne du candidat Eric Zemmour. Le musée avait demandé à l'équipe de campagne de retirer le passage incriminé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Candidats à l'élection présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.