Présidentielle : le maire LR de Cannes, David Lisnard, donne son parrainage à Jean-Luc Mélenchon

"La candidate que je soutiens, de façon claire et nette, Valérie Pécresse, a près de 2 000 parrainages", justifie le président de l'AMF. Il dit agir par "esprit républicain" afin que "l'ensemble des candidats représentatifs puissent concourir".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
David Lisnard, maire (LR) de Cannes et président de l'Association des maires de France, le 18 novembre 2021. (THIBAULT CAMUS / POOL)

Le président de l'Association des maires de France (AMF) et maire LR de Cannes David Lisnard annonce, dans une vidéo publiée sur son compte Twitter dimanche 20 février, qu'il donne son parrainage à Jean-Luc Mélenchon (LFI) en vue de la présidentielle, "par esprit républicain". "Les parrainages ne valent pas soutien", tient à préciser l'élu de droite qui estime que "si Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou Eric Zemmour ne pouvaient pas se présenter, cela serait une grave atteinte à la démocratie".

"La candidate que je soutiens, de façon claire et nette, Valérie Pécresse, a près de 2 000 parrainages", explique David Lisnard. Face au constat que "trois des principaux candidats à la présidentielle n'ont pas reçu leurs parrainages", le président de l'AMF appelle "tous les élus qui peuvent parrainer" à "faire en sorte que l'ensemble des candidats représentatifs puissent concourir. C'est une question de responsabilité, d'unité civique et d'esprit républicain", justifie-t-il sans donner la liste des candidats qu'il juge légitime de participer au premier tour.

>>Parrainages pour la présidentielle 2022 : découvrez où en sont les candidats dans la course aux 500 signatures

"C'est pourquoi j'ai décidé de parrainer le candidat dont je suis le plus éloigné, puisque je suis classé à droite, qui est Jean-Luc Mélenchon", poursuit l'élu.

 "Je combats ardemment ses convictions, ses idées et ses valeurs mais il doit pouvoir concourir".

David Lisnard

à franceinfo

"Je veux que Valérie Pécresse gagne et qu'elle gagne dans une élection où chacun puisse expirmer ses idées, ses convictions", justifie sur franceinfo David Lisnard. Le président de l'AMF précise également qu'il a choisi Jean-Luc Mélenchon car s'il avait donné son parrainage à Marine Le Pen ou à Eric Zemmour, "on aurait dit que je trahissais Valérie Pécresse, donc c'était inenvisageable".

"Le fait que je parraine un candidat qui est aux antipodes de mes convictions d'homme de droite et du centre, c'est pour prouver que le parrainage ne vaut pas soutien, défend David Lisnard, et pour enlever de la pression très injuste qui pèse aujourd'hui sur les élus en général, notamment les maires qui peuvent accorder ces parrainages."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.