VIDEO. Municipales : à Dijon, un enjeu local pour le maire sortant, national pour ses adversaires

François Rebsamen, sénateur socialiste et maire sortant de Dijon (Côte-d'Or), se présenta pour la troisième fois aux municipales, dans un bastion que le PS ne peut pas se permettre de perdre.

PATRICE MACHURET et JEAN-MICHEL MIER - FRANCE 3

Enjeux locaux ou nationaux ? La question se pose souvent lors des élections municipales, notamment dans les grandes agglomérations. François Rebsamen, sénateur socialiste et maire sortant de Dijon (Côte-d'Or), se présenta pour la troisième fois aux municipales du 23 mars dans cette ville de 150 000 habitants. Son adversaire Alain Houpert, qui dirige une liste UMP-UDI, veut faire de ce scrutin local un enjeu national. Pour lui, la politique de François Rebsamen, c'est "des taxes, des taxes, des taxes. Comme Hollande, c'est pareil".

Les adversaires misent sur un vote sanction

Si son adversaire joue du "Hollande bashing", François Rebsamen, lui, ne cache pas sa proximité avec le président de la République. Car l'élection reste une élection locale, d'après le maire sortant. Quant à la candidate du Front de gauche, Isabelle de Almeida, elle compte elle-aussi sur un vote sanction des administrés. Le candidat du Front national, Edouard Cavin, espère que les multiples fonctions du maire sortant le pénaliseront. France 3 a suivi les différents candidats en campagne.

24 octobre 2013, François Rebsamen, sénateur socialiste et maire sortant de Dijon (Côte-d\'Or) sur les marchés
24 octobre 2013, François Rebsamen, sénateur socialiste et maire sortant de Dijon (Côte-d'Or) sur les marchés (JEFF PACHOUD / AFP)