VIDEO. Municipales : à Cannes, une bataille serrée entre deux UMP

Le copéiste Philippe Tabarot fait face à son premier adjoint, le filloniste David Lisnard. L'UMP n'a donné son investiture ni à l'un, ni à l'autre.

DANIELLE SPORTIELLO et LUC HAEDRICH - FRANCE 3

La campagne des municipales bat son plein à Cannes (Alpes-Maritimes) sur fond d'affaires de corruption présumée. Un juge d'instruction met en cause plusieurs responsables de la mairie et demande la levée de l'immunité parlementaire du député-maire UMP de la ville, Bernard Brochand. Philippe Tabarot, élu UMP et candidat aux municipales, demande au maire sortant et à son premier adjoint David Lisnard (UMP), également candidat à la mairie, de s'expliquer sur ces "affaires cannoises".

Le FN et le PS loin derrière

Pour le premier tour, l'UMP n'a donné son investiture ni au filloniste David Lisnard, ni au copéiste Philippe Tabarot. Le Front national et la gauche regardent la situation avec délectation, mais cela ne s'en ressent pas forcément sur l'opinion. Selon un dernier sondage CSA publié par Nice-Matin, derrière le duo de tête de l'UMP, la liste FN emmenée par Catherine Dorten arriverait loin derrière avec 16% des voix, ainsi que la liste PS-EELV-MRC d'Anne Majri (9%). Celle du Front de gauche de Dominique Henrot ne recueillant que 3%.

Vue de la mairie de Cannes - février 2008
Vue de la mairie de Cannes - février 2008 (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)