VIDEO. Élections municipales : "Les candidats LREM planquent les logos", parce qu'ils "ont peut-être honte de leur bilan", estime Jordan Bardella

Le vice-président du Rassemblement national a par ailleurs affirmé que 410 listes avaient été déposées avec l'étiquette du parti, contre 600 lors des dernières municipales, en 2014.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Si vous arrivez à trouver un candidat La République en marche (LREM) avec un logo La République en marche, vous m'appelez, parce que depuis des semaines, je vois des candidats LREM qui planquent les logos, qui ont peut-être honte de leur bilan et qui ont reçu consigne du gouvernement de supprimer ces logos" dans le cadre de la campagne des élections municipales, a affirmé Jordan Bardella, député européen du Rassemblement national (RN), invité de franceinfo mardi 3 mars.

À l'inverse, a-t-il assuré, le RN est "le parti politique qui présente le plus de candidats sous son étiquette, sous l'étiquette Rassemblement national". Au total, le parti de Marine Le Pen a déposé "410 listes sous l'étiquette Rassemblement national", ainsi qu'"une vingtaine de listes soutenues dans une démarche d'ouverture", a indiqué Jordan Bardella, contre environ 600 lors des dernières municipales en 2014.

Si le nombre de listes est en baisse, c'est "parce qu'il y a d'abord un nombre de candidats un petit peu moindre", a expliqué le député européen. Il y a également, selon Jordan Bardella, "une recrudescence de beaucoup de listes sans étiquette, notamment dans les petites communes, avec des intérêts communaux, locaux".

Un nouvel emprunt

De plus, afin de financer ses prochaines campagnes, le Rassemblement national va lancer "dans quelques jours" un emprunt auprès des Français, a confirmé Jordan Bardella. Au printemps 2019, à la veille des élections européennes, le parti de Marine Le Pen avait déjà lancé un "emprunt patriotique" qui avait alors permis de lever 4 millions d'euros.

Comme les banques françaises ne veulent pas prêter au premier parti de France, on a dû se tourner vers les Français et souscrire un certain nombre d'emprunts.

Jordan Bardella

à franceinfo

Le RN est par ailleurs convoqué le 2 juin devant une juridiction russe pour le non-remboursement d'un prêt de 9,14 millions d'euros. "Le prêt russe sera évidemment remboursé. Maintenant, j'entends souvent 'Vous avez été financés par les Russes.' On a reçu un prêt de la part d'une banque tchéco-russe à 6%, ce qui n'est manifestement pas non plus un taux d'ami", a précisé Jordan Bardella.

Jordan Bardella, eurodéputé du Rassemblement national, était l\'invité de franceinfo mardi 3 mars 2020.
Jordan Bardella, eurodéputé du Rassemblement national, était l'invité de franceinfo mardi 3 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)