Municipales 2020 : à Rennes, la socialiste Nathalie Appéré (PS) arrive en tête avec 32,77% des voix

A l'issue du premier tour, la maire sortante est suivie par l'écologiste Matthieu Theurier (25,37%). Carole Gandon et Charles Compagnon se qualifient aussi pour le second tour.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La maire sortante Nathalie Appéré (PS), devant la mairie de Rennes (Île-et-Vilaine), le 29 novembre 2019.  (DAMIEN MEYER / AFP)

Une bataille rangée à gauche. Dans la capitale bretonne, fief socialiste depuis 1977, le premier tour des élections municipales dessine un nouveau panorama politique, toujours à gauche mais davantage vert. Avec 32,77% des voix selon les résultats définitifs rendus publics par le ministère de l'Intérieur, la maire sortante Nathalie Appéré (PS) arrive en tête du scrutin, dimanche 15 mars, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Avec 25,37%, le candidat écologiste Matthieu Theurier se classe deuxième.

La candidate LREM Carole Gandon obtient 14,29%, assez pour se qualifier au second tour de ces municipales. Rennes, qui bénéficie d'un forte attractivité économique, était dans le viseur de La République en marche, qui comptait sur le succès de sa candidate. Le parti présidentiel avait en effet effectué dans la capitale bretonne son deuxième meilleur score dans une grande ville, lors du deuxième tour de la présidentielle de 2017.

>> Elections municipales 2020 : suivez les résultats en direct

En 2014, le candidat du centre et de la droite avait fait 30 % au premier tour. Six ans plus tard, Charles Compagnon, qui mène une liste nuancée divers droite, récolte 12,1 % et se qualifie également au second tour. Les candidats Enora Le Pape (La France insoumise), Emeric Salmon (Rassemblement national), Franck Darcel (régionaliste), Valérie Hamon (extrême gauche) et Pierre Priet (extrême gauche) ne sont eux pas parvenus à obtenir les voix nécessaires pour continuer la course.

Par ailleurs, ce premier tour est marqué par une nette augmentation du taux d'abstention, qui s'élève à 60,36%. Difficile pour autant de comparer les deux scrutins car les élections municipales 2020 sont marquées par l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France. 

Vers une union de la gauche comme en 2014 ?

La campagne municipale rennaise a été marquée par les combats internes de la majorité municipale sortante. Matthieu Theurier, tête de liste de Choisir l'écologie pour Rennes et conseiller municipal de la majorité, se présente en effet contre la maire sortante Nathalie Appéré. En 2014, le conseiller municipal et la maire s'opposaient déjà au premier tour, avant de cohabiter sur une liste commune au second. En 2020, le programme ambitieux des écologistes, marqué par le déploiement d'un milliard d'euros pour passer au 100% énergies renouvelables d'ici 2050, a su séduire

Si le duo vert que forment Matthieu Theurier et Priscilla Zamord ont fait savoir pendant leur campagne que "les écologistes ne seront pas des supplétifs", ils ont annoncé au quotidien Ouest-France, en septembre, qu'ils seraient prêts à "rassembler au plus large" ou à "participer au rassemblement de la gauche". Reste à savoir si la maire sortante, arrivée en tête et ayant creusé un écart de 6,8%, sera tentée ou non de poursuivre la course en solitaire.

>> Pour voir les résultats de Rennes (Ille-et-Vilaine) en détail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.