Municipales : une circulaire ministérielle fait polémique

L'opposition accuse le gouvernement de vouloir brouiller la lecture des résultats des prochaines élections municipales. À gauche comme à droite, on proteste contre la circulaire envoyée par Christophe Castaner aux préfets, qui prévoit de ne plus attribuer de couleur politique aux maires de communes de moins de 9 000 habitants.

france 3

Elisabeth Laroche est élue dans le canton de Meximieux, dans l'Ain. Aux municipales de 2014, elle s'est présentée sur une liste UMP. Mais en 2020, la couleur politique de sa liste Les Républicains (LR) pourrait disparaître du décompte du ministère de l'Intérieur. La circulaire Castaner prévoit en effet de ne plus attribuer de nuance politique aux maires de communes de moins de 9 000 habitants. L'édile n'en revient pas. Elle a déposé un recours au Conseil d'État.

52% du corps électoral écarté des statistiques

Les Républicains ont été les premiers à crier à la manipulation. À gauche, on dénonce une tentative de camouflage des résultats. Si cette mesure entre en vigueur pour les municipales, les nuances politiques de 96% des communes n'apparaîtront plus, soit 52% du corps électoral. Selon l'Association des maires de France (AMF), ce seuil de 9 000 habitants concerne trop d'électeurs. Le ministre de l'Intérieur se défend lui de toute manœuvre politique. L'audience au Conseil d'État aura lieu le 29 janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christophe Castaner, le ministre de l\'Intérieur, le 25 novembre 2019 à Matignon.
Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, le 25 novembre 2019 à Matignon. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)