Cet article date de plus d'un an.

INFO FRANCEINFO. Circulaire de Christophe Castaner pour les municipales : Christian Jacob va déposer un recours devant le Conseil d'État

écouter (3min)

L'opposition soupçonne l'exécutif de vouloir brouiller la lisibilité des résultats des élections municipales en gonflant les scores de La République en marche.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président du parti Les Républicains (LR), Christian Jacob, lors d'une conférence de presse à Paris, le 23 octobre 2019. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Le président du parti Les Républicains (LR), Christian Jacob, va déposer mardi 21 janvier un recours devant le Conseil d'État contre la "circulaire Castaner" pour les municipales, a appris franceinfo auprès de son entourage.

Cette circulaire adressée aux préfets par le ministre de l'Intérieur prévoit de ne plus attribuer de "nuance" politique aux candidats aux élections municipales dans les communes de moins de 9 000 habitants, soit 96% des communes de France. Cette décision attise la colère de l'opposition, à droite comme à gauche et deux élus LR ont déjà saisi le Conseil d'État.

"Une manipulation"

Christophe Castaner a aussi créé une nouvelle catégorie : les listes "divers centre", qui intègrent toute liste soutenue par La République en marche (LREM), l’UDI ou le MoDem, même si la tête de liste est investie par un autre parti. "Une manipulation", "un scandale", pour l’opposition, qui craint que les résultats des prochaines municipales soient détournés au profit de la majorité.

"Nous allons attaquer sur la forme. Une circulaire qui modifie un décret ça ne tient pas juridiquement", explique l’entourage de Christian Jacob. "Et puis, ce seuil de 9 000 habitants est arbitraire, il nie 56% du vote rural, qui est défavorable à Emmanuel Macron."

Le Parti socialiste (PS) va lui aussi déposer un recours devant le Conseil d’État "cette semaine", a confié à franceinfo le premier secrétaire du PS Olivier Faure. La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a annoncé qu’elle allait également entamer cette démarche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.