Municipales : Rassemblement national, une victoire en trompe-l’œil ?

Le Rassemblement national veut voir dans les élections municipales de 2020 un déclic pour la suite. Après quatre tentatives, Louis Alliot a décroché Perpignan (Pyrénées-Orientales), une ville de 120 000 habitants.

France 3

La victoire de Louis Alliot à Perpignan (Pyrénées-Orientales) aux élections municipales de 2020 est une victoire symbole pour le Rassemblement national. Après quatre tentatives, Louis Alliot a enfin décroché l'écharpe tricolore de la cité catalane. Au matin du lundi 29 juin, il savoure sa victoire. "Nous sommes un parti comme un autre, avec des candidats comme les autres, et c'est vrai qu'aujourd'hui, il y a un contraste entre ce que pense le peuple et ce que disent un certain nombre d'élites qui sont toujours dans l'anathème et le fameux front républicain", estime Louis Alliot.

"Nous sommes capables de gérer des grandes collectivités"

Autre conquête du Rassemblement national pour ce second tour, Bruay-la-Buissière, dans le Pas-de-Calais, ou encore la ville de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne. Trois victoires, qui donnent des ailes à Marine Le Pen. "Nous allons aussi pouvoir démontrer que nous sommes capables de gérer des grandes collectivités, ce qui évidemment aura son importance, compte tenu des échéances départementales et régionales", a déclaré Marine Le Pen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau maire Louis Aliot rencontre des sympatisants après sa victoire à Perpignan, dimanche 28 juin 2020.
Le nouveau maire Louis Aliot rencontre des sympatisants après sa victoire à Perpignan, dimanche 28 juin 2020. (RAYMOND ROIG / AFP)