Municipales : qui sont les candidats (plus ou moins déclarés) à la mairie de Paris ?

Plusieurs élus, notamment à La République en marche, sont sur la ligne de départ pour tenter de remplacer la socialiste Anne Hidalgo.

La maire de la capitale, Anne Hidalgo, le 4 août 2018 à Paris.
La maire de la capitale, Anne Hidalgo, le 4 août 2018 à Paris. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Tout le monde veut prendre sa place. A deux ans des élections municipales, plusieurs élus sont dans les starting-blocks pour tenter de déloger la socialiste Anne Hidalgo de son fauteuil de maire de Paris. Si la sortante est la seule à s'être déclarée officiellement, beaucoup ont déjà manifesté un intérêt appuyé pour le poste.

Franceinfo fait les présentations.

Anne Hidalgo

La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 12 septembre 2018 à San Francisco (Etats-Unis).
La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 12 septembre 2018 à San Francisco (Etats-Unis). (JOSH EDELSON / AFP)

Age : 59 ans.

Mandat politique : maire de Paris.

Parti : Parti socialiste.

La déclaration qui montre son intérêt : Elue en 2014, la maire de Paris sera candidate à sa succession. En mars, elle expliquait son projet à Libération. Attractivité, question climatique, solidarité...  "En 2020, je vais donc construire une alliance citoyenne sur ces enjeux, a-t-elle expliqué. Je porterai une candidature de coalition, comme je l’ai toujours fait."

Benjamin Griveaux

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, le 19 septembre 2018 à Paris.
Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, le 19 septembre 2018 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Age : 40 ans.

Mandat ou fonction politique : porte-parole du gouvernement, élu député de Paris en juin 2017.

Parti : La République en marche.

La déclaration qui montre son intérêt : Le 10 septembre, Benjamin Griveaux a accordé un entretien au Parisien titré sur ses "ambitions pour Paris". "Sur ma candidature, évidemment que j’y réfléchis car ce que je vois ne me satisfait pas et j’ai envie de transformer les choses", y déclare-t-il, avant d'annoncer qu'il prendra sa décision au printemps.

Mounir Mahjoubi

Le secrétaire d\'Etat Mounir Mahjoubi, le 13 septembre 2018 à Nantes.
Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi, le 13 septembre 2018 à Nantes. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)

Age : 34 ans.

Mandat ou fonction publique :  secrétaire d'Etat chargé du Numérique, élu député de Paris en juin 2017.

Parti : La République en marche.

La déclaration qui montre son intérêt : Dans un entretien au Figaro, le 17 septembre, le secrétaire d'Etat a estimé qu'il ferait "un bon candidat pour Paris""Je fais partie des hyper-investis sur le projet de structuration du mouvement (LREM) à Paris et la création des idées pour la capitale... Mon histoire de vie, mon expérience d'entrepreneur et au gouvernement font que je peux être un bon candidat pour Paris", estime-t-il.

Hugues Renson

Le vice-président de l\'Assemblée nationale, Hugues Renson, le 28 juillet 2017, à Paris.
Le vice-président de l'Assemblée nationale, Hugues Renson, le 28 juillet 2017, à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Age : 40 ans.

Mandat ou fonction publique : vice-président de l'Assemblée nationale, député de Paris.

Parti : La République en marche.

La déclaration qui montre son intérêt : Le député a signé, début septembre, une tribune dans Le Parisien, dans laquelle il propose d'envisager "les projets pour Paris d'un œil nouveau". "Je suis ainsi régulièrement interrogé sur l’hypothèse de ma candidature. A chaque fois, je réserve la même réponse, qui ne saurait être un oui prématuré ni un non de résignation, décevant ainsi ceux de mes interlocuteurs que seul le casting intéresse", écrit-il.

Gaspard Gantzer

L\'ancien collaborateur de François Hollande, Gaspard Gantzer, le 24 avril 2017 à Paris.
L'ancien collaborateur de François Hollande, Gaspard Gantzer, le 24 avril 2017 à Paris. (JOEL SAGET / AFP)

Age : 39 ans.

Mandat ou fonction politique : aucun.

Parti : aucun.

La déclaration qui montre son intérêt : Début juin, cet ancien collaborateur de François Hollande à l'Elysée a lancé son mouvement, baptisé Parisiennes, Parisiens et multiplie les interventions médiatiques. Interrogé par Le Parisien vendredi 21 septembre sur une déclaration officielle de candidature, il répond : "Je prends les choses dans le bon ordre."

Pierre-Yves Bournazel

Le député de Paris, Pierre-Yves Bournazel, le 19 juin 2017 à Paris.
Le député de Paris, Pierre-Yves Bournazel, le 19 juin 2017 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Age : 41 ans.

Mandat ou fonction politique : député de Paris, conseiller de Paris.

Parti : Agir.

La déclaration qui montre son intérêt : Interrogé par 20 Minutes en avril, l'ancien porte-parole d'Alain Juppé a fait une réponse alambiquée : "Je suis aujourd’hui candidat au débat, au dialogue et à l’inventivité et ce n’est déjà pas si mal." Une déclaration renouvelée en août dans Le Journal du dimanche, où il se dit candidat "au débat d'idées".

Danielle Simonnet

La conseillère de Paris de La France insoumise, Danielle Simonnet, le 16 mars 2014 à Paris.
La conseillère de Paris de La France insoumise, Danielle Simonnet, le 16 mars 2014 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Age : 47 ans.

Mandat ou fonction politique : conseillère de Paris.

Parti : La France insoumise.

La déclaration qui montre son intérêt : En mai, elle indiquait à Libération qu'elle avait proposé sa candidature aux militants de son mouvement. Elle dit souhaiter "fédérer le peuple".