Municipales : circulation fluide, végétalisation, menus bio... Les premières propositions de Cédric Villani pour Paris

Le candidat a présenté ses propositions dans "Le Journal du dimanche".

Cédric Villani pose devant la tour Eiffel, à Paris, le 6 septembre 2019.
Cédric Villani pose devant la tour Eiffel, à Paris, le 6 septembre 2019. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Modélisation mathématique pour fluidifier la circulation, plans de végétalisation concertés avec des experts, cantines 100% bio dans les écoles et les maisons de retraite. Cédric Villani, candidat LREM dissident aux municipales à Paris, livre dans Le Journal du dimanche (article payant) ses premières propositions pour la capitale.

Des citoyens dans sa liste

Le candidat malheureux à l'investiture LREM face à Benjamin Griveaux envisage "d'innover" dans la composition de ses 17 listes (il n'y aura qu'un seul maire pour les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements). En effet, Cédric Villani souhaite intégrer "en position éligible dans les arrondissements, des citoyens tirés au sort parmi nos soutiens".

Des plans de végétalisation

"Je veux être le premier maire véritablement écologiste de Paris", avait-il affirmé lors de l'annonce de sa candidature, mercredi 4 septembre. Pour ce faire, le mathématicien veut proposer "des plans de végétalisation discutés avec des experts et des citoyens". "Je présenterai mon projet chiffré à la fin de l'année", ajoute-t-il. 

Des menus bio en Ehpad

Concernant la "restauration collective", Cédric Villani propose "que les menus, des cantines aux Ehpad, soient à 100% bio dont une partie issue de circuits courts". Il souhaite aussi développer les "alternatives végétariennes".

Un modélisation mathématique de la circulation

Cédric Villani estime qu'il faut continuer à diminuer la place de la voiture "à Paris comme ailleurs, mais en multipliant les alternatives". Selon lui, "les voitures individuelles ont vocation à disparaître – qui sait à quelle échéance ? Demain, nous circulerons en minibus autonomes, partagés, à la demande et propres".

Pour fluidifier la circulation, "la modélisation mathématique sera précieuse. Ce sera l'une de mes priorités. Je m'impliquerai même personnellement", promet le médaillé Fields.

Un possible gel des loyers

Le sujet lui a valu, il y a quelques jours, le premier accroc de sa campagne. Face à l'explosion des prix de l'immobilier dans la capitale, Cédric Villani juge que "l'encadrement des loyers était une nécessité". Il évoque également "le gel des loyers" qui a été mis en place à Berlin. Cette mesure "doit être analysée", commente-t-il, estimant qu'il "ne faut pas craindre la radicalité".