Cet article date de plus de sept ans.

Municipales : avant d'être candidat FN à Paris, Bruno Clavet chantait à la télé et posait en slip

Le jeune homme est tête de liste du Front national dans le 3e arrondissement de la capitale. Mais il y a quelques années, il a été mannequin et a tenté sa chance à l'émission de télécrochet "X Factor".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bruno Clavet, candidat FN aux municipales dans le 3e arrondissement de la capitale, lors d'une conférence de presse de son parti, le 18 décembre 2013 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Costume gris, cravate rayée, barbe courte finement taillée et cheveux bruns bien coiffés. Bruno Clavet est l'un des nouveaux visages du Front national. Le jeune homme de 24 ans est la tête de liste du FN pour les élections municipales de mars prochain dans le 3e arrondissement de Paris. Le parti d'extrême droite l'a présenté lors d'une conférence de presse, mercredi 18 décembre, dans la capitale. Mais ce nouveau venu en politique n'est pas un inconnu pour tout le monde.

En 2009, Bruno Clavet a été l'un des premiers candidats de l'émission de téléréalité "X Factor". Originaire de Marseille, il s'est présenté à l'émission de télécrochet de W9 avec son groupe Parole d'un soir, en 2009.

"J'étais jeune", se justifie-t-il au Parisien"La production avait du mal à trouver des candidats et un ami qui travaillait pour l'émission m'a demandé de participer." "Ma participation à cette émission, c'est insignifiant", assure-t-il. Bruno Clavet se présente désormais comme "étudiant en stratégie et affaires publiques".

"Je vais diriger le monde !"

Il reconnaît que "la musique l'intéresse". "Je fais du chant et du piano depuis l'âge de 9 ans", confie-t-ilDans cette vidéo, on le voit d'ailleurs faire une reprise très inspirée du tube de Muse Uprising

Le jeune homme politique a d'autres talents. Dans une vie antérieure, il été mannequin. Une photo de lui, posant abdominaux à l'air et en sous-vêtement pour une célèbre marque italienne, circule sur internet et inspire de nombreux jeux de mots et plaisanteries sur Twitter. 

 

Politis rapporte qu'il utilisait le pseudonyme de Bruno May. Le site spécialisé a retrouvé une interview qu'il a donnée à un blog (en anglais) sur le mannequinat masculin. Bruno Clavet alias Bruno May y faisait part de ses ambitions politiques : "Je vais diriger le monde ! Je plaisante mais j'ai vraiment envie de m'impliquer en politique et d'avoir des responsabilités." Y arrivera-t-il ? Réponse en mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.