Résultats législatives 2022 : dans le Val-de-Marne, Rachel Keke devance Roxana Maracineanu au premier tour et salue "une nouvelle histoire qui arrive"

La gouvernante de l'hôtel Ibis, candidate Nupes, a recueilli 37,22% des voix dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. Elle devance l'ex-ministre des Sports, Roxana Maracineanu, la candidate Ensemble, créditée de 23,77% des suffrages.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Rachel Kéké, candidate de la Nupes dans la 7e circonscription du Val-de-Marne, le 18 mai 2022. (JOEL SAGET / AFP)

Rachel Keke a fait une promesse dimanche 12 juin, après les résultats du premier tour des élections législatives dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. Si elle est élue députée de la Nupes (Nouvelle union populaire, écologique et sociale), dimanche 19 juin, lors du second tour : "À l'Assemblée, je danse !" Mais avant de danser à l'Assemblée nationale, il y a une campagne à terminer, des terres moins convaincues par ses idées à conquérir. "Rungis, j'arrive", lance avec humour la candidate qui a obtenu 37,22% des voix, devant l'ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu, candidate Ensemble (majorité présidentielle), créditée de 23,77% des suffrages.

>>> Résultats des législatives 2022 : découvrez les scores définitifs du premier tour dans votre circonscription

Le combat continue pour Rachel Keke, qui n'en est pas à sa première bataille. Femme de chambre gouvernante de l'Hôtel Ibis des Batignolles à Paris, elle a mené une lutte syndicale de 22 mois avec succès. La voici en tête à l'issue de cette première manche des législatives, confiante pour la suite : "En France, il y a une nouvelle histoire qui arrive."

"Une femme de ménage, femme de chambre, n'importe qui peut être députée à l'Assemblée nationale, si la personne est très bien entourée."

Rachel Keke, candidate Nupes

à franceinfo

"Et je sais que la lutte continue, on ne va pas s'arrêter là parce qu'il y a un deuxième tour et on aura la victoire", ajoute la candidate de l'union de la gauche.

Une femme de chambre face à une ex-ministre : le reportage de Benjamin Illy
écouter

Roxana Maracineanu appelle à "un front républicain contre l'extrême-gauche"

Au QG de l'ex-ministre des Sports, l'ambiance est aussi à la fête. Roxana Maracineanu, qualifiée pour le second tour, est tout sourire. L'ancienne championne de natation aborde le duel à venir presque comme une compétition sportive : "Je suis heureuse d'être au deuxième tour, déjà d'être qualifiée. C'est comme en sport, on a fait les séries, maintenant, il y a sept personnes qui n'ont pas été qualifiées, deux qui sont qualifiées. Donc ce sera maintenant projet contre projet pour cette campagne qui va durer une semaine. Et on a une semaine pour rassembler, pour convaincre. Moi, je suis quelqu'un de terrain. Je n'ai pas encore vu Rachel Keke sur le terrain. Je l'ai même pas rencontrée encore une seule fois."

"J'espère qu'on aura l'occasion de faire un débat toutes les deux. C'est important de rassembler toutes les personnes qui n'ont pas voté pour madame Keke au premier tour et de faire ce front républicain contre l'extrême gauche".

Roxana Maracineanu

à franceinfo

Roxana Maracineanu espère maintenant bénéficier d'un report de voix pour l'emporter au second tour dimanche, amener à elle celles et ceux qui ont glissé un bulletin Vincent Jeanbrun, le candidat LR, arrivé troisième avec 18,32% des suffrages. En quatrième position, Ugo Iannuzzi (Rassemblement national) a recueilli 9,49% et Noël Nadal (Reconquête !), 3,74%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.