Présidence de la commission des finances de l'Assemblée : "Nous y avons droit et nous la réclamons", déclare Jordan Bardella

Le président du Rassemblement national fait valoir le "respect de la démocratie" pour revendiquer la présidence de la commission des finances, comme y a traditionnellement droit le premier groupe d'opposition à l'Assemblée nationale.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jordan Bardella, le président du RN, le 23 juin 2022 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, réclame pour son parti la présidence de la commission des finances à l'Assemblée. "Par respect pour la démocratie, nous avons droit à la présidence de la commission des finances" de l'Assemblée "et nous la réclamons", déclare-t-il jeudi 23 juin sur France Inter. Il indique que le RN présentera la candidature de Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme, venu de la droite souverainiste, proche de Nicolas Dupont-Aignan.

>> Assemblée nationale : la Constitution impose-t-elle que la présidence de la commission des Finances revienne au groupe d'opposition le plus important ?

"Il y a un fonctionnement démocratique qui veut que la présidence de la commission des finances revienne à un député du premier groupe d'opposition", rappelle le président du RN. "Nous sommes le premier groupe d'opposition (...) avec 89 députés, plus que La France insoumise", indique-t-il. "Nos électeurs ne sont pas des citoyens de seconde zone. Le Rassemblement national n'est pas un parti politique de seconde zone", lance Jordan Bardella.

Pour lui, cette présidence de commission "est un moyen de contrôle de la politique du gouvernement".

Plusieurs personnalités politiques, dont le président LR du Sénat Gérard Larcher, le ministre de l'Agriculture issu du MoDem Marc Fesneau et Éric Woerth qui a rallié Emmanuel Macron estiment en effet que cette présidence doit revenir au RN. Ces soutiens, Jordan Bardella, les reçoit "à la mesure de ce que nous sommes, c'est-à-dire un parti républicain, démocratique qui respecte les institutions".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.