Résultats des législatives 2024 : les dirigeants d'université et de grandes écoles pointent "la menace immédiate, réelle et inédite" d'une "large majorité" RN

Dans un communiqué commun, ils alertent sur le "péril" politique qui pèse sur "l'ouverture aux autres, la tolérance, la curiosité intellectuelle ou encore l'esprit critique".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président du RN Jordan Bardella est bien placé pour être le prochain Premier ministre de la France. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO)

Au lendemain du premier tour des élections législatives, les dirigeants d'université et de grandes écoles se mobilisent pour dire "non au Rassemblement national [RN] pour les universités et les écoles". Les résultats de dimanche soir "montrent un risque réel que le RN puisse disposer d'une large majorité à l'Assemblée nationale au soir du second tour", soulignent dans un communiqué France universités, la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs, la Conférence des directeurs des écoles françaises de management et la Conférence des grandes écoles.

Cette menace est "immédiate, réelle et inédite". "Elle doit être affrontée avec gravité et détermination, car elle ne constitue pas une alternance ordinaire en démocratie", ajoutent ces organisations. Pour elles, "ce sont bel et bien les valeurs universelles et humanistes qui sont en péril : l'ouverture aux autres, la tolérance, la curiosité intellectuelle ou encore l'esprit critique".

"Nous ne pouvons accepter le projet politique du RN"

Ainsi, "la politique portée par le RN met en danger notre enseignement supérieur et la chance qu'il offre à toute la jeunesse, quel que soit son parcours, ses origines et son milieu social". Autre reproche, "elle compromet l'accueil d'étudiants étrangers parmi lesquels certains deviendront doctorants et participeront, demain, au rayonnement de la science française dans le monde".

"L'alerte dépasse les établissements d'enseignement supérieur et de recherche", soulignent les dirigeants d'université et de grandes écoles. "Nous ne pouvons accepter le projet politique du RN sans trahir ces valeurs et l'esprit des Lumières qui est au fondement même de l'Université et de nos écoles", concluent-ils.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.